Dans les médias, Politique

Nuit debout. La gauche ne doit « surtout pas » récupérer le mouvement – RCJ – Ouest France

nuit-debout.la-gauche-ne-doit-surtout-pas-recuperer-le-mouvementMarie-Noëlle Lienemann, sénatrice de Paris et membre de l’aile gauche du PS, a affirmé ce jeudi que la gauche ne devait « surtout pas » chercher à récupérer Nuit debout. | REUTERS

Ouest France – Publié le

Marie-Noëlle Lienemann, sénatrice de Paris et membre de l’aile gauche du PS, a affirmé ce jeudi que la gauche ne devait « surtout pas » chercher à récupérer Nuit debout.

En revanche, elle insiste sur l’attention que la gauche doit porter au mouvement, à l’antenne de RCJ.

« Il y a une crise démocratique et une aspiration d’un grand nombre de nos concitoyens à pouvoir exprimer leurs attentes (…). C’est une aspiration positive, c’est une manifestation de volonté de reconquête d’un certain pouvoir citoyen, ce qui devrait nous amener, nous les politiques, à réfléchir aux solutions qu’on peut offrir », a affirmé la sénatrice socialiste.

« Plutôt un mouvement de gauche »

Selon elle, Nuit debout est « a priori un mouvement de contestation, de solidarité et pas de repli individualiste. La gauche conteste l’ordre établi », donc Nuit debout est « plutôt un mouvement de gauche ».

Mais ce mouvement n’est « surtout pas » à récupérer par la gauche. « La gauche ne doit pas récupérer les mouvements, la gauche ne peut pas faire comme si elle était capable de répondre sans se transformer, sans donner à ces gens qui veulent participer une part de pouvoir, une capacité à être reconnu ».

La sénatrice, favorable à une primaire à gauche, à laquelle elle serait candidate, souhaite également que soit « créé un nouveau mouvement », qui rassemblerait « tous ceux et toutes celles qui considèrent qu’aujourd’hui on doit changer de cycle politique, de projet de société ».

« Le PS va se dessécher sur pied »

« Nos institutions sont à bout de souffle, le modèle libéral qu’on nous a annoncé comme plus juste et prometteur commence à patiner. Le PS, s’il n’est pas capable d’évoluer, va se dessécher sur pied », a-t-elle dit.

« François Hollande a fait imploser son camp, a fait imploser la gauche » et « il a éloigné les Français de la politique », a-t-elle également affirmé. « Il donne le sentiment d’être totalement sourd à tout ce qui se passe dans la société sur le champ politique, social ou culturel (…) Il est en total décalage de perception » de la société d’aujourd’hui.

Copyright © 2012 Marie-Noëlle Lienemann. Tous droits réservés.