Actualités, Logement

APL : les plus modestes trinquent, le droit au logement fragilisé

Communiqué de presse du samedi 22 Juillet 2017

IMG_3350Le gouvernement commence son mandat par une attaque au pouvoir d’achat des plus modestes.

La baisse forfaitaire de 5 euros des allocations logement en octobre va toucher les plus pauvres, les familles populaires et les étudiants. Pour la plupart d’entre eux, 5 euros mensuels représentent une somme importante.

Alors même que les impayés de loyers ont à nouveau augmenté ces dernières années, cette mesure va accentuer cette dérive, qui finalement coûte très cher aux pouvoirs publics.

Le premier ministre explique que nous dépensons plus que nos voisins pour la politique du logement, oubliant de dire que ce sont les dépenses fiscales pour l’investissement locatif privé qui fait largement la différence. Mais aussi, parce que le prix de l’immobilier et du foncier est plus cher, faute de régulations efficaces et en raison d’une spéculation que les pouvoirs publics ont laissé filer.

Ce gouvernement mène clairement une politique de droite, reprenant une mesure votée sous le gouvernement Fillon. Il est peut-être en marche, mais en marche arrière, reprenant une politique de recul de la justice sociale…

Copyright © 2012 Marie-Noëlle Lienemann. Tous droits réservés.