Actualités, République, Santé Social

On n’en parle pas suffisamment : la situation des sapeurs pompiers est inquiétante

Aujourd’hui s’ouvre à Vannes le congrès des sapeurs pompiers de France. Qui sait que depuis le mois de juin de très nombreuses casernes sont touchées par un mouvement de grève ? Un peu comme les urgences, l’impact direct de cette grève est peu perceptible pour le public car la plupart des ces personnels sont tenus par les obligations du service minimum. Mais vous avez dû apercevoir les nombreux calicots sur les casernes.

Face aux revendications pourtant légitimes, le gouvernement joue l’inertie, l’indifférence et ce n’est pas acceptable. À juste titre ! les sapeurs pompiers constatent que le nombre de leurs interventions ne cessent de croître alors que leurs effectifs baissent.

Ils mettent en évidence un dysfonctionnement général du service des secours en France (le problème des services des urgences hospitalières en sont un autre révélateur). Ils demandent qu’une solution soit trouvée à ces deux problèmes, que les pompiers ne soient pas sollicités pour n’importe quoi, que les coordinations entre services soient efficaces et que les moyens nécessaires soient dégagés. Ils mettent aussi en évidence de graves problèmes de sécurité lors de leurs interventions et la suggestion du ministre de leur donner des caméras embarquées ne leur convient pas car cela risque d’accentuer les risques et gêner leur travail. Enfin ils revendiquent une augmentation de leurs primes de pénibilité et de leurs salaires car leur métier est de plus en plus exigeant.

S’ajoute à cette indifférence gouvernementale, une menace venue de l’Union Européenne sur le statut des sapeurs pompiers volontaires. Le parlement européen doit délibérer sur ce point dans les jours qui viennent. Il faut savoir qu’en France sur les 247 000 pompiers, 80% sont des pompiers volontaires !

Notre gratitude envers les pompiers ne doit pas seulement être morale, mais doit être concrète. Soutenons leur mouvement.

Face à l’indifférence du gouvernement, soutenons les sapeurs pompiers.

Copyright © 2012 Marie-Noëlle Lienemann. Tous droits réservés.