Créer des nouveaux indices INSEE ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Mélanie propose de créer de nouveaux indices INSEE de calcul de l’inflation.

Réponse : Je suis aussi très circonspecte sur cette idée d’avoir des indices INSEE personnalisés. Je crains que cette démarche contribue à accroitre la tendance à l’hyper individualisation des regards sur la situation du pays et de la société comme celle des politiques. Du coup, plus d’indicateurs tendant à exprimer au mieux les enjeux d’intérêt général (à ne confondre ni avec la moyenne, ni avec la somme des intérêts particuliers). Justement ce qu’on doit attendre de l’INSEE et des politiques est de fournir un ou plusieurs indicateurs dans cet esprit.

Ne donnons pas non plus l’habitude à chacun de ne regarder  la réalité
qu’à travers la sienne. Sachons aussi regarder celle des plus fragiles
qui méritent un soutien particulier de tous. En tout cas combattons
cette fragmentation excessive de la société qui fait perdre la notion
de collectif, de ce qu’on appelait il y a peu de classes.

La conséquence dramatique de ces dérives est d’entretenir des réactions
du chacun pour soi, le consumérisme politique individualisé, la
concurrence entre les individus plutôt que de mobiliser pour
transformer la société, promouvoir la solidarité et réinventer la
notion d’intérêt général, ou chacun peut inscrire sa destinée. Il ne
faut pas confondre l’autonomie des personnes et l’individualisation des
situations.

Cela dit, lorsque le décalage entre l’indice général et le plus grand
nombre des situations individuelles, en particulier dans les milieux
populaires, s’accroit, c’est l’indice général qu’il faut changer. Là,
il y a urgence, car les salaires, eux, n’ont pas suivi… Le pouvoir
d’achat est bien la priorité des présidentielles.

LES DERNIERS ARTICLES