Municipales : l’aspiration citoyenne toujours vive ! Sachons la mobiliser

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

municipales-2014On dit les citoyens dépolitisés. Or, actuellement 926 068 candidats participent à l’élection municipale soit environ 2% du corps électoral. Ils s’intéressent tous à l’avenir de leur commune, de la plus grande ville au plus petit village et donc à l’intérêt général, à la gestion des affaires publiques. Pour ma part je trouve cela plutôt encourageant et sans doute, convient-il que les partis politiques sachent répondre à cette aspiration des citoyens( citoyennes), plus partagée qu’on ne le dit, d’être partie-prenante des décisions concrètes qui comptent dans leur quotidien, leur cadre de vie, le développement économique et social de leur territoire et de mieux faire le lien entre des choix de société et des actions locales. Pour la gauche, sans sombrer dans le repli sur « un socialisme municipal » qui se substituerait à des ambitions transformatrices plus vastes, il faut sans doute ouvrir une nouvelle ère dans nos projets et pratiques locales, porteuses d’innovations économiques, sociales, démocratiques.

Le changement ce doit être agir local et penser global. Agir local et peser sur le National.

Peser sur le national,

-c’est refuser que la droite relève la tête

-c’est porter haut et fort l’aspiration au redressement dans la justice

– c’est assumer la bataille idéologique et culturelle pour  les valeurs de gauche et républicaines et ne pas laisser se banaliser les thèses de l’extrême droite.

Oui, il faut politiser les municipales, appelant les électeurs à des choix locaux qui portent une espérance, une perspective de changement.

Nous combattrons l’abstention si nous allions la force d’une gestion municipale de qualité avec des ambitions  renouvelées de réussir le changement.

 

LES DERNIERS ARTICLES