Dans les médias

Au revoir Royal : sortie le jeudi 30 août

Au revoir Royal, le dernier
livre de Marie-Noëlle Lienemann n'est pas un pamphlet mais un vrai livre politique. Derrière
la critique de la campagne menée par Ségolène Royal, Marie-Noëlle Lienemann
analyse les causes plus profondes des défaites répétées de la gauche aux
élections présidentielles. Elle présente aussi de nombreuses pistes pour que la gauche se reconstruise et renoue avec le succès.

Les 3 derniers chapitres du livre :

– Une gauche qui aime la France et la république
– La vraie rupture est à gauche
– Comment la gauche peut regagner le peuple

Mod1143432
L’hebdomadaire Marianne a publié dans son magazine du 25 août
les extraits suivants du livre.

La victoire de Ségolène Royal aux primaires au sein du PS est le symptôme le plus patent de la crise de la gauche, plus encore que son score à la présidentielle. Les raisons de cette victoire interne de Ségolène Royal viennent de loin, tout comme sa détermination. Je ne crois absolument pas à la thèse, développée dans la Femme fatale , et qui s’est distillée dans l’opinion, selon laquelle ce sont les affaires du couple Hollande-Royal qui ont amené Ségolène Royale à être candidate. En réalité, cette ambition la tarabuste depuis longtemps. Personne n’a rappelé qu’elle a tenté d’être candidate en 1995 à la faveur de l’affrontement qui, à l’époque, opposait Henri Emmanuelli et Lionel Jospin. Ses intrigues pour devenir présidence de l’Assemblée nationale en 1997, alors qu’elle n’avait pu obtenir un maroquin, ont aussi disparu de l’épopée ségoléniste racontée par les médias. Si Ségolène Royal est « une femme blessée », elle l’est depuis fort longtemps !

Elle a, depuis toujours, sculpté tout son personnage en total décalage avec le politique. A la différence de tous les ténors socialistes, elle n’a jamais pris position dans les congrès, n’a jamais développé ou rallié un corpus idéologique ; enfin, elle ne s’est jamais intéressée aux questions économiques et sociales, ce qui est étrange pour une socialiste. En fait, elle s’est toujours située aux marges de la politique classique, en espérant, par cette méthode, se mettre à l’unisson de larges franges de la société sans jamais aborder les sujets qui fâchent, la mondialisation, le chômage ou le logement.

Je suis maintenant persuadée que Julien Dray, qui est un intime de longue date du couple Hollande-Royal, a joué un rôle important dans sa réussite après avoir longtemps hésité pour savoir qui, d’elle ou de lui, serait en meilleure position. Mais une chose est sûre : dès 2002, il ne voulait plus du retour de Lionel Jospin. François Hollande va mener sa barque avec une rare maladresse durant la campagne sur le traité constitutionnel européen. La première erreur, au mois de décembre 2004, consiste à virer de la direction les partisans du « non », dont je faisais partie. Puis il éjecte Fabius, juste après le « non » majoritaire des Français, ce qui est un comble ! Ainsi, les partisans du Non avaient tort d’avoir eu raison sur les réticences compréhensibles du peuple français. Hollande devient ainsi le grand diviseur du PS alors que sa fonction de leader aurait dû l’amener à rechercher une synthèse entre le oui et le non. Conscient de son affaiblissement, il croit reprendre l’initiative en déclenchant de nouveaux affrontements internes en vue du Congrès du Mans.

Durant l’été 2005, Ségolène Royal comprend que François Hollande aura du mal à rebondir. Elle croit que ceux qui ont appelé au non sont disqualifiés, que Lionel Jospin ne pourra pas revenir, et que Dominique Strauss-Kahn ne peut pas gagner. Pour elle, c’est le moment de se préparer à y aller et donc de peaufiner son image. Elle rappelle alors Christophe Chantepy, son ancien directeur de cabinet au ministère de la Famille, qui sera l’un des stratèges de son dispositif de candidate. C’est au même moment qu’elle entre en clinique pour faire rectifier ses dents. Au Parti, personne ne le sait, mais François Holllande ne peut l’ignorer et il comprend sans doute que cette opération esthétique joue, dans l’esprit de Ségolène Royal, le même rôle que celle effectuée par François Mitterrand avant 1981 pour rendre son visage moins carnassier.

Je n’aime pas trop évoquer la vie privée des hommes et des femmes politiques. Mais, puisque cette interprétation psychologisante joue aujourd’hui un rôle si important, je vais vous faire part de  mon sentiment : je crois que les journalistes du Monde font une erreur. Ségolène Royal savait sans doute depuis longtemps que son compagnon la trompait et que son couple se délitait. Tout le monde était au courant, en tout cas les couloirs du Parti en bruissaient. J’ai déjà pu observer que bien de femmes qui se savent trompées choisissent de ne rien dire. Comme dans toutes les histoires de couples, arrive un moment où la coupe est pleine. Mais ce n’est pas au moment où elle découvre les frasques de son compagnon. Les femmes trompées peuvent disjoncter sans penser aux conséquences de la rupture, mais, souvent, elles n’y songent sérieusement que quand elles se sentent assez fortes pour l’assumer sur les plans matériel, psychologique, financier et social. A mon avis, Ségolène Royal déclenche le cataclysme quand elle estime pouvoir en sortir triomphante, pas au moment où elle apprend qu’elle est trompée, mais à celui qu’elle juge propice pour déclencher le processus de rupture. Je ne peux pas imaginer qu’avec tout ce que moi, qui n’ai jamais été une intime du couple,  j’entendais comme rumeurs sur les maîtresses et les amants des uns et des autres, elle même n’en ait pas eu conscience.

En réalité, je la crois beaucoup moins perméable à la psychologie du couple, beaucoup plus armée qu’on ne veut bien le dire pour faire face à ce qui lui est arrivé. Tant mieux pour elle d’une certaine façon. Quand on observe Ségolène Royal, on perçoit quelqu’un qui prépare ses coups, se contient, et exprime ses colères au moment le plus important.

Que faire contre un capitalisme mondialisé ?

L’existence d’un clivage transversal à la droite et à la gauche sur plusieurs sujets essentiels (la République, le libéralisme, le marché) traduit bien le brouillage qui caractérise la vie politique actuelle. L’impression est que tout se vaut et que, au final, les clivages sont presque aussi importants à droite et à gauche. On peut être de droite et relativement antilibéral parce que tout ne se résume pas au champ purement économique. Et, comme nous l’avons vu, on peut se prétendre de gauche sans jamais s’opposer à la société de marché. 

En fait, seule compte la question suivante : est-on favorable, oui ou non, au capitalisme transnational tel qu’il fonctionne aujourd’hui ? Est-on prêt à résister à cette hégémonie-là ? Tout l’enjeu est de savoir si c’est une droite bonapartiste ou une gauche refondée qui sera capable de relever ces défis. Nicolas Sarkozy a donné l’impression qu’il était mieux préparé et plus déterminé à s’engager dans cette voie, ce qui explique sa victoire. Mais elle repose sur un malentendu, car une partie des forces sociales qui l’ont porté au pouvoir s’inscrit parfaitement dans le cadre de la « mondialisation heureuse ».

Une simple adaptation ne saurait être l’horizon des socialistes. Ségolène Royal, comme trop de personnalités de gauche, n’a jamais pensé qu’on pouvait le changer ou l’influencer. Le capitalisme financier dont chacun dénonce les excès n’est pas une perversion, mais l’aboutissement « naturel » du capitalisme.

Nous avons tenté de mener le débat sur le protectionnisme lors de la campagne pour le non au référendum. Mais les militants de gauche sont habités par une méfiance spontanée à l’égard de la protection. Ils sont persuadés que l’on s’enferme en se protégeant, confondent le protectionnisme avec le refus de l’autre. La gauche veut symboliser l’ouverture, le brassage, la disponibilité à l’autre, l’idée d’un enrichissement mutuel, etc. Je partage ces valeurs, mais il suffit de constater comment on traite les mingongs chinois (les ouvriers migrants) ou certains travailleurs clandestins en Europe pour ne pas être dupe de cet internationalisme-là, qui est en fait celui du capital.

Deuxième phénomène classique à gauche, l’anticolonialisme culpabilisé : « Nous avons pillé le tiers-monde, nous allons réparer cette faute en achetant leurs produits ». Mais l’idée que les pays en voie de développement vont se développer et nous rattraper grâce au libre-échange non régulé est  fausse. La Chine, aujourd’hui, et le Mexique, hier, se développent, mais au détriment du pouvoir d’achat et des conditions de travail et de vie de leurs peuples.

Un nouveau consensus peut émerger en France en faveur d’un monde multipolaire dans lequel de grands espaces géographiques négocient entre eux des accords favorisant leur développement et l’équilibre du monde. Il faut appliquer cette conception raisonnable de la diplomatie sur le terrain économique. Il ne s’agit pas de limiter les échanges, mais de les encadrer par des accords entre grands blocs continentaux : Europe, Méditerranée, Amérique du sud, Amérique du Nord, Asie. La croissance des pays émergents qui n’engendre pas de progrès social pour leur peuple ne doit pas provoquer la destruction de notre modèle. En tout cas, ne pas faire trinquer le prolétaire français pour, prétendument, améliorer le sort du prolétaire chinois.

52 réactions

  1. Antoine P dit :

    Aujourd’hui le PS est-il encore un Parti POLITIQUE, beaucoup de chose que vous évoquée sont justes, mais aujourd’hui peut on parlé politique dans ce parti.
    En fait il faut
    – D’abord il faut vénérer Royal, sinon on en prend plein la tête….
    – Ensuite il faut accepter les renoncements (35 heures, salaires et SMIC,….) sans broncher sinon on est archaïque, plus grave peut être un peu marxiste peut être ….
    – Enfin être un farouche partisan de la refondation pour être MODERNE avec le MODEM…
    Je vais lire votre livre, Vous risquer de vous faire casser les reins par les idolâtres de ROYAL…..
    Alors courage et si nécessaire quitter le PS pour continuer le combat de GAUCHE
    Ps : je vais parti des 17 millions de votants ANTI-SARKO. Mais attention mon suffrage m’appartient , il n’est pas à mettre au crédit de ROYAL

  2. xavier dit :

    Bonjour
    Interressant,j’ai hâte de lire votre livre .En tout cas si le but du prochain congrès est d’estomper la multitude de courants qui conduisent à des synthèses de façade comme cela s’est produit au congrès du Mans et qui a abouti à ce que vous nous résumez ci dessus,en 2008 nous aurons la même chose et aucune réflexion politique,en somme que le meilleur gagne ,celle ou celui qui a la plus belle gueule.
    Le courant Ségoliniste va compter très fort je pense dans l’avenir du prochain congrès.Vont t’il y apporter leur motion ,j’en doute .Les derniers propos de Ségolène Royal vont dans l’absence d’une motion au prochain congrès.
    Nous la gauche socialiste ,il faut se mettre au travail ,rassembler,reconstruire,rénover sur des vrais valeurs de gauche et surtout; tous sur un même pied d’égalité .
    Cordialement

  3. Esperanza dit :

    Bravo Madame Lienemann, vous ne renoncez pas, vous ne renoncez jamais, vous alliez une pugnacité raisonnée à de solides convictions socialistes et vous n’avez pas froid aux yeux. J’ai hâte de vous lire, j’avais déjà trouvé remarquable « ma part d’inventaire » et je voudrais aujourd’hui un bilan lucide et des orientations politiques fortement socialistes et républicaines. La page de la sociale démocratie est tournée. Nous attendons vos propositions avec impatience.

  4. Esperanza dit :

    Bravo Madame Lienemann, vous ne renoncez pas, vous ne renoncez jamais, vous alliez une pugnacité raisonnée à de solides convictions socialistes et vous n’avez pas froid aux yeux. J’ai hâte de vous lire, j’avais déjà trouvé remarquable « ma part d’inventaire » et je voudrais aujourd’hui un bilan lucide et des orientations politiques fortement socialistes et républicaines. La page de la sociale démocratie est tournée. Nous attendons vos propositions avec impatience.

  5. jungle dit :

    Madame,
    Je n’adhérerais à votre démarche qu’à une condition : en cas de congrès du PS, vous vous présentez contre Ségolène Royal, que vos bonnes intentions soient suivies d’effets.

  6. Aziz dit :

    Marie-Noelle a besoin de fric !!
    Heureusement que le Ségo fait vendre ! Elle a trouvé son poisson…
    alors elle nous fait maintenant le tour des plateaux et des radios pour une petite séance marketing, d’ailleurs le prix du bouquin n’a rien de très… »socialiste »… même moi je crois pas avoir de quoi me l’acheter en cette fin de moi…de toute manière, pas grave, je préfère dépenser ce qui me reste de thunes dans des ouvrages plus utiles…
    les carootes raoées de Fabius avaient fait sensation dans les librairies, je crois qu’elle suit avec cette ouvrage la voix de son maitre en politique…
    « pourquoi il ne faut pas désespérer », avec ce sous-titre je sens qu’elle va nous ressortir le Fabius de sous-le-manteau…voilà le problème, encore un bouquin pour servir et entretenir les écuries au sein du PS…c’est pas juste un coup de poignard gratuit contre Royal…c’est pas un bouquin d’analayse (où alors bravo pour nous l’avoir pondu en si peu de temps), c’est un livre d’autopromotion…

  7. Rosaluxe dit :

    @aziz
    ça suffit pauvre Aziz 13,50€ c’est une entrée, un plat du jour et un café. Faut pas en faire tout un plat. En revanche, au revoir Royal ce sera bonjour l’espoir dans la république des idées. A noter que c’est Fabius qui a suivi Lienemann sur le positionnement au TCE. Il s’est LAISSE CONVAINCRE parce qu’il est intelligent et que seuls les cons ne changent pas d’avis. Et vous ?

  8. Démago dehors! dit :

    Aziz,
    Vous n avez pas de quoi vous payez un livre mais vous avez de quoi pour venir poster des messages sur le blog de Lienemann…ça sent le pro Royal qui essaie de nous tirer des larmes ça…si c est pas malheureux!
    Pondu un bouquin en si peu de temps? Vous ne vous êtes jamais dit que la réflexion sur l avenir du PS avait commencé bien avant Royal? MNL ça fait longtemps qu elle développe une réflexion sur ces thèmes. D où la possibilité pour elle de critiquer les positions de Royal. Non pour les réflexions à la va vite voyez Ségo qui est prête à avancer des arguments et des propositions auxquelles elle ne croit pas…

  9. Arno dit :

    Madame Marie-Noëlle Lienemann tient des propos intolérable, méchant et facile, je trouve sa honteux,plutot que de debattre sur un blog qui defend la haine
    Venez débattre sur Mon blog qui est le suivant: http://segoleneroyal2012.over-blog.fr/
    Et dès maintenant,abonnez vous en grands nombres à la Newsletter.
    Venez nombreux voir ce blog malgré vos appartenance politique,il est ouvert à tout le monde.

  10. Jean Paul dit :

    Si ton blog contient autant de fautes d’orthographe et d’absurdités que ton message ça ne donne pas envie! Un blog qui défend la haine? Ne pas être d’accord, dire qu’il faut passer à autre chose que Royal c est de la haine? Donc avec Royal fini le débat? Vous me direz on peut comprendre cette position quasi fascisante quand on voit le peu d’aptitudes de Royal à débattre face à Fabius et DSk dans un premier temps et encore plus face à Sarkozy quand elle n a pas pu imposer des règles qui l avantageaient…que c est triste de faire de la pub pour un blog minable avec ce genre d arguments. Et avant 2012 il y a d autres échéances…c est oublier l importance des municipales, des régionales et des européennes…preuve que Royal et ses partisans ne pensent qu à leur propre gloire et absolument pas au succès du PS

  11. Aziz dit :

    « Démago dehors » dsl mais si t’arrives à te faire des repas tous les jours à 13 euros tant mizux pour toi !
    Moi mes repas c’est quelques eurostput au plus, je mange ce que je peux et pas ce que je veux
    on n’apas la même notion de ce que valent 13 euros, c’est comme quand Bachelot demande qui ne peut pas payer 4 euros par mois

  12. Aziz dit :

    Arno, moi pro-royal? mdr c’est très mal me connaitre, je suis pro personne, ce qui m’énerve c’est juste ces gens de gauche déjà friqués (en tout cas qui vivent bien) et qui se font de l’argent sur les dos d’autres et qui tapent gratuitement dessus basta

  13. Aziz dit :

    « démago dehors » a dit : « seuls les cons ne changent pas d’avis. Et vous ?  »
    cette phrase vaut pour toi aussi? ou seulement pour moi ?? Faut s’appliquer à soi-même ce qu’on conseille aux autres
    et arrètez de prendre la mouche, dès qu’on défend la Royal on se fait traiter de « ségolatre » ou je ne sais quoi, c’est dire vos idées préconçues ou votre bassesse d’esprit
    perso sachez que je prendrais jamais ma carte au PS, pas dans ces conditions en tout cas, quand on entend les échos sur les nouveaux adhérents comment ils sont traités, et comment vs en parlez, restez entre-vous, c’est ça continuez…

  14. FP NICOLAS dit :

    Mme Lienmann,
    Ce qui est horrible chez vous, c’est d’avoir autant de haine de Mme Royal qui elle a réussit un peu mieux sa vie que vous.
    Prenons en vrac quelques défauts:
    – votre hypocrisie: « moi je ne parle pas de la vie privée… » avant d’embrayer sur le limage des dents ou d’induire que S. Royal est machiavélique au point, telle une mégère, d’avoir juste attendu le bon moment pour poignarder Hollande
    – votre machisme: Julien Drai serait le mauvais génie de Royal qui en tire les ficelles, et vous, qui est ce ?
    – votre manque de respect pour les militants enfin
    Vous etes décidément une verrue disgracieuse quand vous écrivez sur Mme Royal alors que nous aurions besoin de votre pensée sur le logement.

  15. Aziz dit :

    euh juste c’est quoi le problème avec ses dents à la royal ???
    regardez les chiffres des opérations de chirurgie ou de médecine esthétique en france, ségogo c’est une poussière dans tout ça,
    d’autant que tout les strauss-kahn, fabius and co ils se sont jamais faire blanchir les dents par exemple ?? mdr, ah si ya eu les paupières de strauss-kahn
    autour de moi jvois des gens qui vivent pas sur l’or mais qu’on et des opératios de chir esthétiques quitte à s’être prostitués ou à s’êtres endettés pour ceux qu’en avaient vrément pas les moyens,
    dont l’histoire des dents jtrouve ça tellement banal, elle en parle dans son livre liennanman???? sérieux si elle en parle vraiment, c’est grave

  16. Marianne dit :

    Mais ça participe du personnage Royal tout ça. Elle joue de son image et du principe de sincérité alors même que l image qu elle renvoit n est pas sincère puisque transformée par la chirurgie. Je pense que MNL a voulu illustrer la course au paraitre dnas laquelle Sarkozy et Royal se sont lancée. Plutôt que de travailler ses dossiers et d éviter ainsi de se faire avoir par Sarkozy Royal a préféré travailler son image et tout miser là dessus.
    Quand on se dit défenseur des femmes on évite justement de succomber à ces canons de beauté imposés par des machos…

  17. Aziz dit :

    chacun fait ce qu’il veut de son image !!! marie-noelle elle se maquille pas elle??? Elle s’est pas faite des mèches de couleurs??? Elle porte pas de bijoux??
    si je t’écoute elle devrait pas avoir besoin de tout ça, et le matin elle qu’à enfiler un sac poubelle tant qu’à faire!!!
    c’est assez mesquin et hypocrite comme réaction, d’autant qu’elle s’est pas faire refaire les lolos que je sache !! combien de personnes ont eu des appareils pour leur sourire???
    là franchement vs faites fort !! mort de rire

  18. Bruno V dit :

    Petite réponse à FP NICOLAS
    Du calme, si on veut répondre sur le même terrain que toi ; on peut rajouter
    C’est vrai MNL est jalouse ….
    Elle n’a pas une jolie MAISON dans les haut de MOUGINS (jolie mais, pas chère 360 000 EUROS… GLOUBSSS !!!!). Je reconnais que l’on peut en être jaloux (pas de la maison, du prix…)
    Bon … restons COOL….
    Le problème de la vie privée de ROYAL et d’HOLLANDE c’est quel a interférée dans la débat…et ce n’est pas la faute de MNL, ni la faute du PS….
    Si MONTEBOURG, en pleine campagne déclare que le pire handicap de ROYAL, c’est son mari (il n’a pas dit le premier secrétaire du PS..) c’st pas de la faute de MNL.
    Si le soir du deuxième tour, alors que la droite n’a pas triomphée totalement, pourquoi ROYAL nous pollue avec sa déclaration sur sa séparation…
    Ce n’est pas la fin du monde… mais cela vient uniquement du camp ROYAL….
    (Sans parler de l’annonce de ROYAL, d’un mariage à TAHITI…)
    Le respect des militants : Parlons-en…..
    Moi…..avec 80 % du PS, j’ai voté le projet du PS, dit projet sur lequel ROYAL c’est complètement assise pour ne pas dire plus durant toute le campagne, sans parler de sa sortie
    Sur le SMIC ensuite (Oui j’ai défendu l’idée, mais c’est du bidon….. génial le respect des adhérents et des électeurs !!!)
    A mon avis, le plus important c’est de lire le livre, pour avoir une vue totale de la position de MNL

  19. Julot dit :

    A julienVick,
    vous frisez le ridicule camarade. Il va peut être falloir que les partisans de Royal arrête de nous la jouer vierge effarouchée pour apporter de vrais arguments contradictoires. MNL faire le jeu de la droite? Mais en quoi? Faire le jeu de la droite ça serait plutôt ne rien dire et laisser se répéter les multiples erreurs que Royal a commise durant la campagne non?
    Lienemann a au moins le mérite de lancer le débat chose que Royal a peur de faire. Et entre la fuite de Jospn et le silence de Royal il y a une marge.
    Lienemann roule pour la gauche et depuis longtemps. Bourdieu n a jamais dit d elle qu elle était une femme de droite qui avait opté pour la gauche par opportunisme…si vous voulez jouer à ce jeu là vous allez perdre!
    MNL n est plus des votres? Si pas votre vous entendez des gens qui développe des arguments comme les votres et qui prônent des alliances avec le MODEM…alors c est plutôt vous qui n avez rien à faire au PS.
    Et enfin si j en crois le nombre de réactions au livre de MNL il y a pas mal de personnes qui la connaissent…

  20. Nicolas dit :

    Julot arrête de parler de « partisans de Royal » ! Suffit qu’on la défende pour qu’on se fasse étiqutter, ca va quoi !
    et effectivement dans une péridoe où il serait préférable de laver son linge sale en famille que de montrer cettte image déplorable du PS aux français, ça fait forcément le jeu de la droite,
    on se parle encore entre socialistes, enfin o se parle plus vraiment là…voilà ce qu’on montre de nous, et MNL participe à ce qui fait cour d’école,
    c’est juste un bouquin de plus…Je ne sais pas comment on peut apporter une analyse sérieuse quelques mois après la défaite, je pense que si son travail de réflexion avait duré plus longtemps, il aurait peut-être été plus crédible, et s’il avait surtout visé moins une personne en particulier, ce n’est pas sérieux.
    MNL ne prend aucune part de responsabilité dans la campagne, à son niveau, car c’est l’addition de toutes ces responsabilités qui ont amenées à la défaite.
    Je n’aime pas cette façon de se décharger et d’accabler la personne qui fut en première ligne, c’est tellement facile.

  21. Nicolas dit :

    Julot arrête de parler de « partisans de Royal » ! Suffit qu’on la défende pour qu’on se fasse étiqutter, ca va quoi !
    et effectivement dans une péridoe où il serait préférable de laver son linge sale en famille que de montrer cettte image déplorable du PS aux français, ça fait forcément le jeu de la droite,
    on se parle encore entre socialistes, enfin o se parle plus vraiment là…voilà ce qu’on montre de nous, et MNL participe à ce qui fait cour d’école,
    c’est juste un bouquin de plus…Je ne sais pas comment on peut apporter une analyse sérieuse quelques mois après la défaite, je pense que si son travail de réflexion avait duré plus longtemps, il aurait peut-être été plus crédible, et s’il avait surtout visé moins une personne en particulier, ce n’est pas sérieux.
    MNL ne prend aucune part de responsabilité dans la campagne, à son niveau, car c’est l’addition de toutes ces responsabilités qui ont amenées à la défaite.
    Je n’aime pas cette façon de se décharger et d’accabler la personne qui fut en première ligne, c’est tellement facile.

  22. Julot dit :

    Dans ce cas on peut dire la même chose à propos de MNL. Ce nest pas parce qu elle critique Royal qu on doit lui dire de quitter le parti parce qu elle n est pas socialiste.
    Laver son linge sale en famille: c est ça la transparence et le renouveau des pratiques? C est totalement hypocrite comme réflexion. On donne l impression que tout va bien comme Royal et Hollande et on ne comprend pas dès lors les tensions qui apparaissent et au plus mauvais moment. Autant tout dire de suite et passer à autre chose sinon on en arrive comme Ségo à expliquer sa rupture le soir du deuxième tour des législatives ou dire un peu tard qu on étaipas d accord avec le projet. peut être que si les militants avaient su la vérité leur vote aurait été différent.
    Après avoir appelé à la transparence et au renouveau des pratiques il est temps d appliquer à nous mêmes ces principes à moins que pour le PS la transparence ne vaut que pour les autres…

  23. J VLB dit :

    Le viens de feuilleter le bouquin de MNL, avant de lire plus tranquillement.
    Au delà des commentaires, vraiment ce pose à mon avis très justement, le problème de notre défaite (j’ai bien dit notre défaite)
    Plutôt que de refuser le débat ouvertement , ou de tomber dans l’idolâtrie SEGOLENISTE un conseil, il faut lire le bouquin…
    PS MNL, ne te laisse pas trop impressionner par les adeptes de la secte DESIR d’AVENIR.
    autre PS : A julienVick nul nul mais vraiemment trés nul.le PS n’est pas DESIR d’AVENIR

  24. Nico dit :

    arrêtez de parler d’idolatrie ou de ségolénistes ! ça suffit ! je sais qu’il vous est difficile qu’elle soit défendue, mais ça suffit d’être taxé de quelque étiquette que ce soit !
    je suis personnellement prisonnier d’aucune étiquette, je n’aime pas m’enfermer dans je ne sais quoi, j’aime trop ma liberté pour juger en conscience
    laver son linge sale en famille, c’est pas unproblème de transparence, c’est surtout que mettre ça en déballage dans les médias, ça c’est la répétition des pratiques ! demandez autour de vous l’image aujourd’hui du PS, sortez, cessez de rester fermés entre-vous, les gens ont en marre, qu’ils soient sympathisants socialistes ou non, ça les reboute et ils ont raison
    vous vous intéressez à vos querelles de chapelles au lieu de vous intéresser aux problèmes que rencontrent ces gens ou le pays, voilà le problème, voilà en tout cas ce qui est ressenti à travers de tels ouvrages
    quant à l’annonce de la séparation, personne ne sait quand réellement leur histoire s’est terminée, ça a forcément joué dans les tensions lors de la campagne, mais on est pas là pour juger une histoire personnelle qui n’appartient quà deux personnes et à leurs enfants, même si’il est légitime de s’interroger sur les conséquences que ça a pu avoir
    quand à l’annonce le soir du second tour, je crois qu’il faut demander à la guéguerre des médias et des scoops, et plutot interroger l’AFP que Ségolène Royal qui n’a jamais rien annoncer le soir même…ah dsl je la défen encore…

  25. xavier dit :

    Bonjour
    On a l’impression en lisant les commentaires des adeptes de Royal qu’ils sont endoctrinés par le personnage Royal comme la fascination d’adolescents face à des vedettes du show bis.
    Admettons tout de même que des personnages comme Sarkozy ou Ségolène ont été hypermédiatisé selon des effets de mode ou des façades artificielles de personnage et qui ne réflète pas la clarté intellectuelle des ces deux candidats comme le débat politique l’exige .Les médias et les sondages manipulent l’opinion publique et contredit l’esprit critique du citoyen .
    Dans la décennie 90 entre le mitterandisme et le chiraquisme ,les héritiers politiques de ces deux personnages qui ont façonné vingt cinq ans de vie publique française devaient étre « Juppé » et « Fabius » ,d’une part à droite comme à gauche par leur excellence universitaire et leur expérience politique,ils ont exercé les plus hautes fonctions de la république, mais ils furent victime de leur propre responsabilités dans des époques à risque qui les ont totalement rendu impopulaires.
    Sarkozy a exploité le 21/04/2002 et a magnifiquement réussi sa victoire du 6 mai 2007.
    Ségolène a exploité la rivalité interne au sein du parti socialiste qui dure depuis le 21/04/2002,la chute de Jospin mais la mise en oeuvre de sa démocratie participative n’a pas su contrer le talent d’un Sarkozy exceptionnellement convaincant.Elle a perdu ,un point c’est tout.
    Salutations

  26. Nico dit :

    xavier ça devient vraiment lourdingue ! que peu de repsect pour les gens qui ne partagnet pas tes convictions, les tiennes sont forcéments sincères et fondées, celles de autres n’émanent que de gens sans cervevelle « endoctrinés »
    c’est toujours la même critique sur les « ségolatres », c’est halluciannt cette obsession

  27. yv dit :

    Yvette Roudy
    Message a mes amis de Fouras.
    Chers amis,
    Je ne serai pas des vôtres cette année cela pour des raisons familiales et je le regrette profondément.
    Plus que jamais il est important, je sais, de nous retrouver, d’échanger, de réfléchir ensemble.
    Rarement avons-nous eu à traverser passage aussi difficile Il faut avoir au coeur des convictions solides pour ne pas céder au découragement devant les paroles, les jugements, les comportements de certains d’entre nous dont les situations doivent tout à notre parti et qui sont les premiers à participer à sa destruction
    Parce qu’enfin, si on veut à tout prix trouver un bouc émissaire à notre échec à la Présidentielle – le 3ème que nous ayons – n’est ce pas un peu facile de charger essentiellement la candidate. Au-delà de quelques erreurs mineures, elle restera celle qui a rendu l’espoir, ouvert les portes, amorcé la rénovation, rassemblé 17 millions d’électeurs.
    Nul n’ignore aujourd’hui que la responsabilité première de notre échec réside dans l’hostilité, l’aigreur, la vanité, la misogynie que ceux qui n’ont jamais accepté sa désignation par plus de 60 % de nos militants, mais qui, hélas détenaient et détiennent toujours les commandes d’un appareil qui ne manque ni de bras, ni de moyens financiers mais qui manque d’une seule qualité politique si rare aujourd’hui : le courage.
    Je voudrais remercier Arnaud pour les remarquables services qu’il a rendu pendant la campagne. Pour ceux aussi qu’il se prépare à rendre encore, à l’Assemblée Nationale, où il a enfin trouvé la place qu’il mérite sans oublier le Parti où il doit faire entendre sa voix davantage. Pour cela, il a besoin de nous tous autour de lui parce qu’il incarne – tout comme Ségolène – le renouveau du socialisme que nous attendons. Je le répète : ces deux là sont faits pour s’entendre.
    Vous tous représentez non seulement les nouvelles générations, le jeunisme n’étant pas une valeur, mais vous représentez surtout le courage politique, l’esprit de conquête, d’entreprise, indispensables à la reconstruction d’un socialisme moderne dont l’esprit premier, la lutte contre les inégalités, reste une des plus grandes idées de notre époque. Une grande idée qui a encore beaucoup de beaux jours devant elle.
    Tous mes voeux vous accompagnent.
    Yvette Roudy
    Ancienne Ministre, Parlementaire honoraire.

  28. Paul dit :

    du bla bla ….
    pendant ce temps là, Sarkozy prépare un impôt plancher pour compenser l’argent donné aux riches.
    quand à Ségo, les gens sont profondément et durablement
    choqués par ses déclarations sur  » le programme socialiste de merde ».
    quand aux quadras, c’est le vide des idées.
    sortez, allez voir les gens au lieu de vous étriper sur le net.

  29. Alsacien dit :

    Je ne suis pas un ségolâtres loin s’en faut mais j’ai lu ces quelques lignes extraits de votre livre….ça m’a donné envie de vomir…
    je crois que décidément la seule chose que vous savez faire c’est de faire un livre après chaque présidentielle pour déverser votre fiel à des fins pécuniaires…
    et quand je pense qu’à chaque fois les responsables de ce parti (Hollande en tête) vous ont permis de retrouver un siège de parlementaire …j’espère bien que votre mandat actuel sera le dernier obtenu au nom de notre parti…

  30. arnold 40 dit :

    j’ ai le souvenir d’ un précédent déversoir de haine au lendemain de la défaite de JOSPIN en 2002 .
    Cela est -il si difficile pour MNL de ne pas etre choisie par les militants ?
    C’est qd meme singulier ce besoin de toujours hair !
    bon , vous me direz que cela ressort d’ une blessure intime de MNL !

  31. chris dit :

    Mesdames et Messieurs les procureurs,
    En 2002 déjà, Lionel Jospin fut accablé des attaques les plus violentes après son élimination au premier tour de la Présidentielle. En 2007, vous tous, les procureurs, vous bousculez pour vendre vos ouvrages. Jean Christophe Cambadélis se livre ainsi à une critique, sans acrimonie il est vrai, de la campagne (Parti Pris, Plon); Claude Bartolone est plus sévère, plus polémique et donc, plus inutile, dans Une élection imperdable publié à L’ Archipel. Fin août s’ ajouteront les écrits de Guillaume Bachelay, plume de Laurent Fabius, pour un Désert d’ avenir qui n’ annonce rien de bon, et de Marie Noelle Lienemann dont le titre de l’ «oeuvre» sera Au Revoir Madame Royal.
    Mesdames et Messieurs les procureurs, la critique d’ une campagne sanctionnée par une défaite est toujours nécessaire, salutaire même. Mais s’ il vous plait, ne vous limitez pas au ressentiment politique, à l’ aversion personnelle. Que vous détestiez Ségolène Royal en tant que personne n’ interesse aucun militant! Les erreurs de la candidate du Parti Socialiste ont depuis longtemps été pointées du doigt: impression d’ improvisation, maladresses, écart affiché vis-à-vis des éléphants (mais n’ était-ce pas l’ inverse aussi), solitude volontaire et/ou imposée, impréparation.
    Mais dans tout procès, il y a la charge et la décharge. Mesdames et Messieurs les Procureurs, Ségolène Royal a AUSSI renouvelé le débat politique et son langage, ramené vers nous des milliers de nouveaux militants, bousculé les tabous anciens, rafraîchi l’ idéologie socialiste. Et, rejoignant pour une fois totalement Claude Bartolone, la défaite est due AUSSI, je cite notre Camarade, «à l’ absence totale de refondation intellectuelle et politique» d’ un PS qui «ne travaillait plus» que sur un projet «tellement ample qu’ il n’ avait plus de forme». Ces raisons là sont peu mises en avant comme sont minorés, et pour cause, trois phénomènes légitimant notre candidate:
    – Ségolène Royal a été désignée à l’ issue d’ un débat voulu par tous, dans un modèle de Démocratie interne, par 60,6 % des militants. Hélas, les plaies engendrées par le combat sont restées des cicatrices ouvertes.
    – Le 22 avril, c’ est elle qui lave l’ affront de 2002 en qualifiant le PS avec 25,87% des voix. Mais distancée de 5,31 points par Nicolas Sarkozy, et avec une gauche à son plus bas niveau depuis 1965 (36,44%), elle ne disposait pas d’ une réserve de voix nécessairement utile sur sa gauche.
    – Le 6 mai, avec 46,94%, elle fait le moins bon résultat en pourcentage de la gauche depuis 1965 mais avec 16 790 611 voix, elle bat le record en suffrage de tous les candidats socialistes, grâce à une participation exceptionnelle dont elle est en grande partie à l’ origine.
    Alors, Mesdames et Messieurs les procureurs, comme si ces 17 millions de voix vous génaient, vous empêchant de solder l’ «aventure ségoléniste», vous avancez un autre argument: les électeurs de Ségolène aurait voté, non par adhésion, mais par rejet de Nicolas Sarkozy. Vous avez EN PARTIE raison, les sondages et études d’ opinion l’ attestent, jusqu’ à un certain point. Mais interrogez-vous avant d’ instruire. Quand, à quelle occasion les électeurs français ont-il, en masse, adhéré au projet socialiste?
    En 1981? François Mitterrand est élu sur un rejet de Valéry Giscard d’ Estaing sanctionné de n’ avoir su résorber le chômage.
    En 1988? Jacques Chirac est battu par rejet de l’ ultra libéralisme qu’ il incarnait alors
    En 1997? Le PS l’ emporte par «ricochet» au mouvement social qui a eu lieu deux ans auparavant et grâce à l’ impopularité d’ Alain Juppé.
    Alors Mesdames et Messieurs les procureurs, n’ oubliez pas que les fautes personnelles d’ une candidate, fautes dont elle a parfaitement conscience, ne sauraient occulter les fautes COLLECTIVES!
    Amitiés socialistes.
    _________________________________
    (PS: j’ invite ces mêmes procureurs, mais nous toutes et tous également, à lire:
    – l’ analyse parue dans le Nouvel Observateur du 23 août, pages 26 à 29
    – l’ article de Vincent Peillon dans le même numéro, pages 30 et 31)
    Je vous invite également à lire très attentivement l’ article de Marie-Noëlle Lienemann dans Marianne du 25 août, pages 34/35. Cet article est le lancement de son «livre» intitulé Au Revoir Royal (Le nom de la candidate devait absolument apparaître sur la couverture. Il fait vendre. Qu’ aurait valu un titre du genre: Moi, Marie-Noëlle Lienemann…?)
    Cet article est l’ exemple même de l’ analyse «à deux balles», sans intérêt autre que régler ses comptes. Je vous la résume afin de vous éviter d’ acheter le magazine comme le «livre»:
    1- «Ségolène Royal a tenté d’ être candidate en 1995».
    Oui, et alors?
    2- «Ségolène Royal s’ est toujours située aux marges de la politique classique».
    Encore heureux si l’ on considère Marie-Noëlle Lienemann et d’ autres comme exemplaires de la «politique classique»: défaite en 1988; déroute en 2002…
    3- «Ségolène Royal n’ a pas abordé les sujets qui fâchent: mondialisation, chômage, logement». Si, et Ségolène a aussi tenté d’ aborder d’ autres sujets qui fâchent: ordre, sécurité, famille, nation… Mais les Marie-Noëlle Lienemann et autres en ayant fait des «sujets de droite» depuis des années, c’ est sur ces thèmes là, entre quelques autres, que l’ élection a été perdue. Madame Lienemann, enfermée dans les dogmes, n’ a pas encore compris qu’ il n’ y a pas de «sujets de droite» mais seulement des solutions de droite ou de gauche, à condition évidemment d’ aborder ces sujets-là! Marie-Noëlle Lienemann devrait aussi s’ interroger sur le fait que plus de 40% des ouvriers et employés ont voté Sarkozy au second tour de la présidentielle…
    4- «Julien Dray a convaincu François Hollande d’ éjecter Fabius».
    Les militants avaient majoritairement choisi le OUI au référendum européen. Laurent Fabius s’est situé en marge de la volonté des militants. Qu’ il assume les conséquences de ses choix. Quant à l’ argument consistant à affirmer que Laurent Fabius avait su «surfer» sur la volonté des français (qui ont voté NON), c’ est ne pas lui faire le procès que Marie-Noëlle Lienemann fait pourtant à Ségolène Royal quand elle affirme que la candidate socialiste surfe sur l’ opinion…
    5- «Ségolène Royal se fait rectifier les dents en 2005».
    On atteint là les sommets de l’ analyse politique. Faut-il commenter?
    6- «Marie-Noëlle Lienemann affirme: je n’ aime pas trop évoquer la vie privée des hommes et des femmes politiques».
    C’ est bien, mais évidemment , Marie-Noëlle consacre le plus long paragraphe de son article à la vie privée de Ségolène Royal, paragraphe qui aurait sa place dans Closer ou Paris-Match. Un «grand» moment de «littérature»!
    7- «On peut se prétendre de gauche sans jamais s’ opposer à la société de marché?»:
    Une réflexion qui montre bien l’ aveuglement de nos camarades, autoproclamés «gauche du PS». Quand comprendront-ils qu’ il s’agit moins de s’ opposer à la société de marché que de proposer ds solutions permettant d’ en amortir les effets néfastes aux catégories sociales les plus en difficultés?
    Suit une brève analyse de la situation internationale dont j’ ai gardé le meilleur: «La Chine se développe au détriment du pouvoir d’ achat et des conditions de travail et de vie de leurs peuples». Il est vrai, chère Camarade Lienemann, que l’ on vous a rarement entendu lorsque ce même peuple chinois crevait de faim et de peur sous le «communisme à l’ ancienne» que vous appelez certainement de vos voeux…
    Fermez le ban!
    PS: Camarade Lienemann, tu animeras l’ atelier Numéro 7 à La Rochelle intitulé « Le comportement des nouveaux militants »
    CA PROMET…

  32. xavier dit :

    Re bonjour
    J’ai dit « on a l’impression »,ce n’est pas une certitude,je pense que dans ce blog nous sommes dans un débat et tout le monde a le droit d’avoir une idée opposée.
    Idolatrie du personnage ,je le pense,mais encore une fois,je n’ais pas la science infuse,Ségolène est quelqu’un certainement de plus brillant que moi pour arriver à ce niveau ,étre élue par 60 % de militants et une campagne dure accablée par des médias qui ne lui ont pas fait de cadeaux,à la moindre bourde et boum….
    Mais excusez moi ,je n’y ai jamais cru à sa victoire,en ma qualité de militant j’ai respecté le vote des militants ,j’ai voté pour la candidate du parti socialiste.
    Je le dis ,je crois en l’expérience et à l’excellence ,Sarko devant Fabius ou D S K n’aurait jamais eu 53%,il suffit de revoir le débat du 2 mai 2007 ,rappelons nous Mitterrand et Giscard
    Jamais je ne laisserai ma carte au parti socialiste ,entièrement d’accord avec vous je suis social démocrate mais quand je vois notre France cinquième puissance mondiale avec cinq millions d’exclus ,chomeurs,stages parking,Rmistes….17% de smicards et les bas salaires ,la je redeviens socialiste ,stratégie mitterrandienne pour reprendre le pouvoir il nous faut une stratègie plus à gauche,opposition frontale et non caoutchouc.
    Quand même 13 ou 15 milliards d’euros à des privilegiés et 25 millions d’euros pour expérimenter un revenu social activité pour remettre les Rmistes au travail.On se moque du monde .
    Salutations

  33. OUF on va se quitter ! dit :

    Cette haine des idolâtres de désir d’avenir contre la gauche du PS atteint des sommets….
    Oui j’ai voté NON au référendum sur l’EUROPE, j’en suis fier……
    OUI je refuse une alliance avec la droite.
    Vous souhaité rénové le PS avec une alliance avec le MODEM super…
    ( en plus BAYROU largement plus fort que ROYAL va la bouffer tout cru….).
    Je suis convaincu que l’on n’a plus rien à faire ensemble dans un même parti….
    C’st pas grave, vous aller enfin pouvoir gagner les élections sans PB…
    avec votre candidate tellement performante….
    Comme vous êtes moderne, proche des gens et enfin débarrassé des gauchistes que nous sommes…. L’avenir s’annonce radieuse…
    Petite correction : j’ai voté pour ROYAL (pas le choix), mais mon suffrage m’appartient alors ne parlons plus de 17 millions d’électeurs, follement convaincu par l’immensité de ROYAL, mais de 16 999 999 …. Merci ….
    PS : Bravo MNL,… Continue

  34. Nico dit :

    Beaucoup de militant de DA ont aussi voté non et c’est mon cas, sans pour autant être sur la ligne de Fabius ou de MNL
    vouloir remettre le débat du TCE ici n’a aucun sens sinon vous trouver des raisons de taper ou de polémiquer inutilement…
    j’ai ien aimé le ton des derniers messages, qui ne font preuve d’aucune « ségolatrie » ou ni d’aucune haine ou rancoeur à son égard,
    comme quoi il est possible d’être critique dans le respect, c’est que j’essaie moi (et d’autres) d’expliquer ici-même
    là on peut parler…les échanges d’invectives ça m’intéresse pas

  35. Julot dit :

    Julien Vick,
    Votre analyse n a pas de sens puisque MNL n était pas candidate aux législatives…revoyez vos fiches plutôt que de sombrer dans la diffamation. MNL ne fait que reprendre des éléments qui ont été exposés au grand jour ou par Royal ou par ses proches. Analyser les raisons d une défaite n a rien de honteux c est même plutôt salvateur. Les journaux ont cru bon de reprendre les passages sur Royal mais MNL parle aussi du PS, de la chasse aux adhésions de personnes ne voulant pas s impliquer réellement dans la vie du PS (il n ya qu à voir le taux de participation des nouveaux militants à des réunions de section).
    POurquoi cibler Royal? Mais dès lors qu elle a fait sa campagne en solitaire, en refusant l aide que lui ont proposé DSK et fabius (qu elle n a pas rappelé avant que sa côte de popularité ne chute et qu elle soit obligée de jouer l unité). Un peu de prospective: si Royal avait gagné vous seriez nombreux à expliquer qu elle en serait la première responsable. Pourquoi n en serait il pas de même de la défaite? Elle était candidate et le parti (Hollande en tête) lui a laissé faire comme bon lui semblait. Rien d étonnant dans le bouquin de MNL. Au revoir Royal s attaque plus à la manière qu à Royal d envisager la politique qu à la personne même.

    • Bebe dit :

      C’est un peu long mais c’est dans le sujet, et ca ouvre des perspectives nleouvles!LA CONSOMMATION DE L’HISTOIRE HUMAINEI. Introduction : Les diffe9rentes conceptions de l’histoireA. La conception cycliqueIl existe de nombreuses the9ories sur la nature et le but de l’histoire. Dans l’Antiquite9, les Grecs ont de9veloppe9 une vision cyclique selon laquelle l’histoire n’avait aucun but particulier. Elle n’e9tait qu’une suite d’e9ve9nements dont l’issue e9tait de9termine9e par le destin ou le hasard. Ce fut notamment la perspective de penseurs tels qu’He9rodote et Thucydide. Cette vision, cependant, tomba en de9sue9tude e0 cause de son caracte8re pessimiste. Par ailleurs, elle n’offrait pas d’explication convaincante du de9veloppement de la culture, de la technologie et de l’intellect des hommes.B. La conception providentielleLa conception providentielle affirme que l’histoire a un but et une finalite9. Dieu est l’auteur de l’histoire humaine et contrf4le totalement sa destine9e ultime. Saint Augustin, le premier, en a de9veloppe9 l’ide9e dans La Cite9 de Dieu. Cependant, cette conception manque d’une explication logique, car elle repose sur des dogmes religieux. C’est pourquoi elle a perdu de sa cre9dibilite9 au fur et e0 mesure du de9veloppement de la connaissance, notamment e0 l’e9poque de la Renaissance puis de la Re9forme, qui virent l’apparition de nleouvles ide9es.C. La conception humanisteLa conception humaniste s’est de9veloppe9e en re9action contre la conception providentielle. Cette nouvelle perspective affirmait que, tant que l’esprit et la raison des hommes continueraient e0 se de9velopper, l’histoire humaine connaeetrait un de9veloppement technologique et social. Au sein de ce courant, des points de vue diffe9rents se sont affirme9s concernant l’implication de Dieu dans le processus de l’histoire (Vico, Voltaire, Condorcet, Kant, Herder, Lessing et Hegel, pour ne citer que ceux-le0). Ne9anmoins, tous reconnaissent ge9ne9ralement que Dieu joue un rf4le dans le processus historique.D. La conception re9volutionnaireA cause du de9veloppement de la science et de la technologie, notamment e0 l’e9poque moderne, l’homme en est venu e0 croire qu’il peut tout faire par lui-meame. Beaucoup pensent que la raison humaine suffit e0 expliquer les e9ve9nements historiques. Le rf4le providentiel de Dieu dans les affaires humaines est rejete9 comme une superstition moyene2geuse. Selon cette ligne, s’est finalement de9veloppe9e une vision de l’histoire qui nie totalement le rf4le de Dieu, et que nous appellerons la conception re9volutionnaire. Selon le point de vue marxiste, l’histoire s’est de9veloppe9e uniquement en fonction des conditions mate9rielles et e9volue vers l’e9tablissement d’un monde ide9al, le paradis des travailleurs. Cette vision est e0 la fois de9terministe et optimiste et offre une explication logique du de9veloppement de la culture. Cependant, du fait de l’exclusion de Dieu et de la de9valuation de l’eatre humain que cela implique, ce syste8me a conduit e0 de nombreuses violations des droits de l’homme et des liberte9s. Le paradis des travailleurs n’a jamais e9te9 instaure9 et cette conception est aujourd’hui totalement discre9dite9e.E. Science et religion aujourd’huiNous voici aujourd’hui confronte9s une fois de plus aux questions e9ternelles de la nature, du but et de la finalite9 de l’histoire. L’homme s’est rendu compte des limites de la science et de la raison humaine. Le monde dans lequel nous vivons est beaucoup plus complexe que nous ne l’avons jamais imagine9, et au lieu d’e9liminer le besoin de croire en Dieu, la science se trouve e0 pre9sent dans l’obligation d’expliquer et de le9gitimer la croyance en Dieu comme une re9alite9 de la vie humaine. Ainsi une fois de plus, la question de l’existence de Dieu et de Son rf4le dans l’histoire me9rite la plus haute conside9ration.Nous aborderons pour commencer la conception de l’histoire du point de vue du Principe de l’Unification. Nous nous inte9resserons particulie8rement au but ou e0 la finalite9 de l’histoire, e0 la signification de ce que la religion appelle Les Derniers Jours de l’histoire humaine . Enfin nous aborderons la question de savoir si nous vivons aujourd’hui ces Derniers Jours. F. Quel est le but ou la finalite9 de l’histoire ?Si nous voulons comprendre la finalite9 de l’histoire, nous devons d’abord comprendre le but de la vie humaine. Cette question a e9te9 aborde9e dans le chapitre sur le Principe de la Cre9ation. Le0, nous avons montre9 comment le but de la vie humaine e9tait de re9aliser l’ide9al de Dieu : les trois be9ne9dictions. Si nos premiers anceatres avaient accompli la volonte9 de Dieu, Adam aurait atteint l’unite9 de coeur avec Lui. Sa personnalite9 aurait refle9te9 le vrai amour de Dieu et il serait devenu l’exemple ide9al pour les hommes e0 travers l’histoire en tant que vrai fils de Dieu, vrai e9poux pour Eve, et vrai pe8re pour ses enfants. Eve, pour sa part, devait devenir un mode8le pour toutes les femmes e0 venir, en tant que vraie fille de Dieu, vraie e9pouse pour Adam et vraie me8re pour ses enfants.Dieu voulait qu’Adam et Eve grandissent jusqu’e0 la perfection dans l’amour de Dieu en accomplissant leur part de responsabilite9, puis initient la premie8re famille ide9ale en tant que premiers Vrais Parents. Sur cette base, un monde ide9al aurait pu commencer. Cependant, nos premiers anceatres ont e9choue9 tragiquement dans l’accomplissement de leur part de responsabilite9, violant leur conscience en de9sobe9issant e0 la Parole de Dieu, ils cre9e8rent un monde de pe9che9, de tristesse et de souffrance.L’univers des trois be9ne9dictions projete9 par Dieu n’a jamais e9te9 re9alise9. Au lieu de cela, nous avons un monde e9tabli sur trois fausses be9ne9dictions. La vie des individus partout sur la terre a e9te9 fonde9e sur un amour faux qui ne vient pas de Dieu mais de Satan. Nos vies ont e9te9 comple8tement domine9es par une conception e9goefste de l’amour et nous avons perdu notre perception de l’existence de Dieu. Nos familles et le monde ont refle9te9 ce faux standard de l’amour, ce qui s’est traduit par d’innombrables guerres et conflits e0 tous les niveaux de la socie9te9, de la nation et du monde.1. L’histoire de la restaurationDieu, cependant, ne peut pas laisser les hommes, Ses enfants, dans une situation aussi de9sastreuse. De8s le tout de9but de l’histoire, Dieu a travaille9 e0 regagner ce qui e9tait perdu. Beaucoup se demandent quel est le but ou la finalite9 de l’histoire. Le but de l’histoire est en fait la restauration ou la recre9ation de l’ide9al perdu. C’est ce qu’on appelle aussi le salut. Ainsi, selon la conception de l’histoire du Principe de l’Unification, Dieu travaille e0 restaurer l’humanite9 de son e9tat d’e9goefsme et de se9paration de Dieu, qui est le re9sultat de la Chute, pour la recre9er selon Son ide9al originel d’amour et de bonte9.Dieu s’efforce de sauver l’humanite9 en nous incitant e0 travers notre conscience e0 accomplir notre part de responsabilite9 comme cela e9tait pre9vu avant la Chute. Ainsi, selon la vision de l’histoire du Principe, salut = restauration = recre9ation de l’humanite9 en accord avec l’ide9al originel de Dieu tel qu’il est explique9 dans les trois be9ne9dictions.2. Le salutQu’est-ce que le salut ? Prenons l’exemple d’un homme en train de se noyer dans un fleuve. Cet homme utilise toutes ses forces pour re9sister e0 la force du courant qui menace de le couler, mais sans aide exte9rieure, il n’y parviendra pas. Il faut donc l’intervention d’une tierce personne qui lui lance une corde et l’aide e0 se sauver. Sauver un homme qui se noie ne9cessite tout l’effort e0 la fois du sauveteur et de celui qui doit eatre sauve9. L’effort de Dieu tout au long de l’histoire est comparable e0 cette situation. Bien que Dieu soit tout-puissant, Il ne peut sauver l’humanite9 par son seul pouvoir, mais seulement avec la coope9ration et l’application de l’humanite9 de9chue. L’histoire est donc e0 la fois le re9cit de l’effort de Dieu pour sauver l’humanite9 et le re9cit des succe8s et des e9checs des hommes e0 re9pondre e0 Son plan.G. Pourquoi Dieu travaille-t-Il au salut de l’homme de9chu ?Pourquoi Dieu veut-Il nous sauver alors que nous l’avons trahi ? Parce que Dieu est absolu de par Sa nature meame. Quand Il de9cide de re9aliser quelque chose, rien ne peut l’empeacher de le faire. Il ne sera jamais vaincu par Satan. Dans la Bible, Dieu de9clare : Ce que j’ai dit, je le fais arriver. Ce que j’ai cone7u, je l’exe9cute. (Is 46:11)Une autre raison est que Dieu a cre9e9 les hommes comme Ses enfants. Meame si nous l’avons trahi maintes fois, Il reste notre Vrai Parent. Il ne peut nous abandonner. Son bonheur de9pend de nous, Ses enfants. Tout comme nous, parents humains, sommes attire9s d’abord par l’enfant qui souffre, ainsi l’attention de Dieu est captive9e par la mise8re de Ses enfants. Il ne peut se de9tourner de notre malheur. Des parents ne peuvent pas eatre heureux si leurs enfants sont dans la de9tresse. Le Cre9ateur tout-puissant, notre Parent au coeur plein d’amour, ne peut que souffrir avec nous. C’est pour cette raison que Dieu re9soudra le proble8me de la Chute. Il doit mettre fin e0 la souffrance de l’humanite9.Enfin, l’esprit de l’homme est e9ternel. Depuis le commencement, avant la Chute, Dieu a cre9e9 la personne spirituelle de l’homme pour qu’elle soit e9ternelle. Par conse9quent, meame si le monde physique e9tait de9truit, la personne spirituelle des innombrables individus ayant ve9cu sur terre dans le passe9 resterait imparfaite dans le monde spirituel. A moins que l’humanite9 ne soit concre8tement restaure9e de cette e9tat de de9che9ance dans l’esprit et dans la chair, Dieu ne peut corriger ni restaurer la Chute de nos premiers anceatres. C’est pour ces trois raisons qu’Il travaille e0 restaurer l’homme.H. Le rf4le des religions dans la ProvidenceComme nous l’avons appris, l’histoire humaine est la conjugaison des efforts de Dieu et des hommes pour restaurer l’ide9al originel. Mais comment ces efforts se traduisent-ils dans l’histoire ?1. La signification de la religionOn trouve le fil directeur de l’effort de Dieu pour sauver l’humanite9 dans l’histoire des religions du monde. Par de9finition, le mot religion lui-meame signifie relier ou lier ensemble. Le but de toutes les religions est donc le meame : eatre le ve9hicule principal qui permet e0 Dieu d’atteindre l’humanite9 pour la restaurer. De plus, comme nous l’avons vu, la providence divine du salut est un processus de recre9ation de l’humanite9 conforme9ment e0 l’ide9al originel de Dieu. Par conse9quent, tout comme le but de Dieu e9tait de re9aliser Son ide9al d’abord e0 partir d’un individu et d’une famille (Adam et Eve), le but de chaque religion est de restaurer ou de recre9er un individu ide9al, et de le0, e9tendre l’ide9al de Dieu, de la famille jusqu’au niveau mondial. La personne qui accomplit ce but porte des noms diffe9rents selon les traditions religieuses. Cependant, par souci de simplicite9, nous utiliserons le terme le plus connu dans les traditions juive, chre9tienne et musulmane, e0 savoir le terme de Messie.2. Le MessieLe Messie vient en tant que nouvel Adam dont la mission est d’accomplir ce que le premier Adam n’a pas re9ussi. Puis, apre8s avoir accompli l’ide9al de Dieu au niveau de l’individu, il commence le processus de salut de toute l’humanite9 en restaurant d’abord son e9pouse en tant que nouvelle Eve. Alors, ensemble, comme premiers Vrais Parents, tous deux dirigent le travail de salut ou de restauration de toute l’humanite9. Ainsi le but de la religion et le but de l’histoire sont accomplis gre2ce e0 la Venue du Messie.A cause de la Chute de l’homme, le niveau spirituel des eatres humains est tombe9 e0 un niveau extreamement bas. Cependant, malgre9 cet e9tat de de9che9ance, les hommes ont conserve9 un aspect de la nature originelle donne9e par Dieu. Ainsi, Dieu a pu agir graduellement e0 travers l’e2me originelle ou la conscience de l’homme pour e9lever lentement son niveau de coeur et d’intellect. C’est la raison pour laquelle nous constatons un recoupement des ide9es et une unification progressive dans l’histoire des religions. Meame dans les dessins des cavernes des hommes primitifs, la nature spirituelle et religieuse de l’homme se manifeste de manie8re e9vidente e0 travers la repre9sentation d’eatres et de forces ce9lestes. Au fur et e0 mesure que Dieu est parvenu e0 e9lever le niveau spirituel de l’homme de9chu, des expressions plus e9volue9es du de9veloppement religieux sont apparues, refle9tant les progre8s dans la restauration de la nature originelle de l’homme. Le but de Dieu e9tait d’e9lever la nature spirituelle de l’homme jusqu’au niveau d’avant la Chute. Parvenu e0 ce point, Il pourrait envoyer le Messie aux hommes de9chus pour les conduire vers la restauration totale.3. L’e9volution des sphe8res culturellesDans sa fameuse e9tude sur l’e9volution des sphe8res culturelles, l’historien Arnold Toynbee affirme que ces sphe8res se sont de9veloppe9es tout au long de l’histoire autour des religions. A mesure que des formes plus e9leve9es et plus universelles de religion se sont de9veloppe9es, des formes supe9rieures de culture ont grandi autour d’elles, tendant e0 absorber les cultures mineures environnantes. A partir d’un monde comptant jusqu’e0 vingt-six sphe8res culturelles diffe9rentes, nous en sommes arrive9s aujourd’hui e0 quatre sphe8res culturelles majeures : hindoue, jude9o-chre9tienne, musulmane et extreame-orientale. La conclusion de Toynbee est que nous avane7ons finalement vers une culture mondiale unifie9e. Du point de vue du Principe, il ne s’agit pas d’une coefncidence, mais au contraire du re9sultat de l’effort de Dieu pour restaurer l’ide9al originel des trois be9ne9dictions perdu e0 cause de la Chute.Ainsi Dieu a travaille9 e0 travers la religion comme moyen central pour restaurer l’homme de9chu et dans le but d’envoyer le Messie comme le Nouvel Adam qui de9clenchera le processus final de restauration de Son ide9al originel. L’e9poque e0 laquelle vient le Messie est traditionnellement appele9e par les grandes religions, les Derniers Jours de l’histoire humaine.I. Que signifient les Derniers Jours de l’histoire humaine ?La the9ologie de la plupart des religions majeures fait re9fe9rence au destin futur de notre univers. Ce destin est souvent pere7u comme une fin dramatique et catastrophique du monde dans laquelle les hommes bons seront sauve9s et les mauvais condamne9s e0 une e9ternite9 de souffrance. Une vision aussi simpliste manque de cre9dibilite9 e0 notre e9poque moderne et pourtant nombre de fide8les adeptes de religions actuelles l’acceptent encore. Pourquoi ? A cause d’un proble8me d’interpre9tation des diffe9rentes e9critures dans les religions. Comme de nombreux historiens et spe9cialistes des textes sacre9s peuvent le confirmer, leurs auteurs s’exprimaient souvent de manie8re symbolique et alle9gorique pour transmettre leurs ide9es. Ainsi, une grande partie des Ecritures ne devraient pas eatre interpre9te9e litte9ralement mais symboliquement.1. La tradition chre9tienneCe proble8me apparaeet clairement dans la tradition chre9tienne concernant le concept des Derniers Jours. Beaucoup de chre9tiens croient encore que le monde finira litte9ralement par une e9norme catastrophe. Cependant, si on e9tudie d’autres passages de la Bible, cette vision me9rite d’eatre re9examine9e. Par exemple, dans l’Ancien Testament, (Gn 6:13), il est dit que Dieu avait l’intention de de9truire la terre e0 l’e9poque de Noe9, or nous savons que cela ne s’est pas produit litte9ralement. La Bible indique, ( 2 P 3:12) que la terre sera de9truite par le feu dans les Derniers Jours. Par ailleurs, on trouve beaucoup d’autres passages dans le Nouveau Testament of9 les paroles de Je9sus sont compare9es e0 un feu ( Jn 12:48 et Lc 12:49). Dans ces passages, il est e9vident que Je9sus parle symboliquement, et le feu en question est le feu de la ve9rite9 qu’il apporte. De plus, il existe d’autres passages dans la Bible (Qo 1:4), qui affirment que Dieu a cre9e9 le monde pour durer e9ternellement.2. Le point de vue de l’UnificationSelon le Principe, beaucoup des e9crits de la Bible ne doivent pas eatre interpre9te9s litte9ralement, mais pris symboliquement. Comme nous l’avons vu, le but de Dieu en cre9ant ce monde ne peut eatre re9alise9 que si l’homme est restaure9. Par conse9quent, Dieu ne veut pas de9truire notre univers, mais au contraire le restaurer. Beaucoup de ces passages concernent en re9alite9 la destruction du mal et non celle du monde lui-meame. En outre, Dieu ne peut accomplir seul son but, Il a besoin de la coope9ration des hommes qui ont une part de responsabilite9 e0 accomplir pour le succe8s de la providence des Derniers Jours.Du point de vue du Principe de l’Unification, les Derniers Jours signifient la fin du re8gne de Satan et le commencement du re8gne de Dieu. Ils repre9sentent e9galement la fin de l’histoire du mal et le commencement d’une nouvelle histoire, celle du bien. Enfin, il s’agit d’une pe9riode de changements spectaculaires et de nouvel espoir. Les Derniers Jours sont donc le tournant de l’histoire, of9 le Messie revient et commence le processus de restauration du monde.J. Vivons-nous les Derniers Jours ?Comme nous l’avons vu dans les chapitres pre9ce9dents, l’histoire est constitue9e des efforts conjugue9s de Dieu et de l’homme pour restaurer les trois be9ne9dictions perdues. En conse9quence, les Derniers Jours seront caracte9rise9s par des e9ve9nements qui, d’une certaine manie8re, refle9teront la restauration des trois be9ne9dictions. En d’autres termes, nous devrions voir se produire dans la socie9te9 des faits qui re9ve8lent les conditions requises pour la recre9ation de l’individu, de la famille et du monde ide9als. Les Derniers Jours sont donc comparables en quelque sorte aux Premiers Jours, en ce sens qu’ils doivent voir l’accomplissement des trois be9ne9dictions.Cependant, beaucoup de gens sont pessimistes concernant l’avenir du monde e0 cause du pouvoir apparemment supe9rieur du mal. Pour eux, il n’est pas e9vident que l’histoire e9volue vers la re9alisation de l’espoir de Dieu et de l’humanite9. Ne9anmoins, les signes allant dans ce sens sont nombreux.1. La restauration de la premie8re be9ne9dictionPar exemple, on peut voir l’accomplissement de la premie8re be9ne9diction, qui concerne la perfection individuelle, dans la mise en valeur des droits de l’homme et des liberte9s de croyance, de re9union et d’expression. Ces concepts et ces valeurs sont aujourd’hui reconnus comme des valeurs universelles. Les gens deviennent de plus en plus conscients de la valeur inimaginable de chaque eatre humain et du fait qu’on ne devrait jamais tole9rer qu’une personne en maltraite une autre. Cette ide9e est maintenant plus forte qu’e0 n’importe quelle autre e9poque de l’histoire. De plus, le de9veloppement de phe9nome8nes parapsychiques est une preuve supple9mentaire que Dieu nous aide e0 retrouver la communication entre le monde physique et le monde spirituel, capacite9 que les hommes ont perdue e0 cause de la Chute.Tous ces e9ve9nements ne sont pas de simples phe9nome8nes isole9s, mais au contraire autant de jalons vers la re9alisation et la restauration du standard originel de la valeur humaine et de l’amour. Dieu pre9pare l’humanite9 pour les e9tapes finales de la restauration de la premie8re be9ne9diction, la re9alisation d’un individu ide9al.2. La restauration de la seconde be9ne9dictionLa seconde be9ne9diction, l’accomplissement de la famille ide9ale centre9e sur Dieu, apparaeet e0 travers l’interde9pendance croissante de tous les peuples de la terre. Par exemple, se sont cre9e9es la Socie9te9 des Nations, puis l’Organisation des Nations-Unies, ainsi que la Croix Rouge Internationale et autres organismes d’aide internationale.Dans le domaine e9conomique, l’essor extraordinaire du commerce international, l’apparition d’institutions telles que le Fonds Mone9taire International ou la cre9ation de la Communaute9 Economique Europe9enne re9ve8lent un monde de plus en plus unifie9. On assiste aussi e0 de vastes e9changes culturels qui ont permis e0 des peuples ge9ographiquement e9loigne9s de partager une culture commune, notamment e0 travers la langue, les ide9es, la nourriture et l’habillement. Cela a e9te9 rendu possible pour une grande part gre2ce e0 une re9volution technologique sans pre9ce9dent au cours de l’histoire. Cette re9volution, qui est le fruit actuel du travail de Dieu, a supprime9 les barrie8res dues au temps et e0 l’espace entre les peuples. Il est de9sormais possible techniquement et socialement de cre9er une culture mondiale unifie9e.La transformation de nos syste8mes de valeurs et le de9veloppement rapide des moyens de communication et de transport ont aussi conduit e0 une fusion plus grande des cultures gre2ce aux mariages mixtes. La compre9hension mutuelle et la disparition des craintes et des pre9juge9s raciaux rassemblent peu e0 peu tous les peuples du monde en une seule famille. Les e9changes entre l’ex-URSS et les pays occidentaux, par exemple, et les e9ve9nements survenus en Europe de l’Est au cours des dernie8res anne9es l’illustrent de manie8re spectaculaire.Une fois encore, tout cela n’est pas le simple re9sultat d’e9ve9nements dus au hasard, mais traduit au contraire l’effort de Dieu pour restaurer le mode8le originel concernant les relations humaines et le mariage, tel qu’il est exprime9 dans la seconde be9ne9diction. La recre9ation de ces mode8les aujourd’hui constitue donc une nouvelle e9tape dans la restauration de la famille ide9ale.3. La restauration de la troisie8me be9ne9dictionFinalement, la troisie8me be9ne9diction, qui concerne la relation harmonieuse entre l’espe8ce humaine et la cre9ation, est devenue plus re9elle gre2ce aux perce9es de la technologie et au de9veloppement des mouvements e9cologiques sur la sce8ne internationale. La science nous a permis d’utiliser les ressources fantastiques de la nature pour atteindre un confort mate9riel proche de celui que Dieu avait pre9vu dans son ide9al originel. De plus, le de9veloppement de mouvements soucieux du respect de l’environnement refle8te l’amour que les enfants de Dieu devraient e9prouver pour la terre.Ce souci de l’environnement et les de9veloppements technologiques qui s’e9tendent au monde entier sont un autre exemple de la restauration de la troisie8me be9ne9diction. Ils refle8tent l’Xffort de Dieu pour re9tablir le crite8re originel d’amour et de respect de la cre9ation afin d’e9tablir le monde ide9al qu’Il avait pre9vu de8s le de9part.4. ConclusionEn conclusion, nous vivons effectivement aujourd’hui l’e9poque des Derniers Jours, comme tous ces signes l’indiquent. Nous vivons l’e9poque qui pre9ce8de le de9but du monde ide9al. Cependant, celui-ci ne sera pas l’oeuvre de Dieu seul mais ne peut se re9aliser que si l’homme coope8re avec Lui. Dieu s’est totalement investi pour re9aliser le monde ide9al de8s le commencement. C’est l’e9chec de l’homme dans l’accomplissement de sa part de responsabilite9 qui y a fait obstacle.Nous avons souffert jusqu’ici, parce que nous n’avons jamais compris ni accompli notre part de responsabilite9 mais Dieu nous donne aujourd’hui une nouvelle chance. Si nous reconnaissons le travail de Dieu et accomplissons notre responsabilite9, Sa volonte9 deviendra re9alite9 sur la terre. Notre principal souci dans les Derniers Jours doit eatre ainsi de savoir reconnaeetre l’oeuvre de Dieu e0 notre e9poque, et particulie8rement de savoir comment nous pouvons accomplir notre part de responsabilite9 pour coope9rer avec Lui e0 la re9alisation et e0 la restauration d’un monde conforme e0 son ide9al originel.

  36. marc dit :

    madame
    vos propos sont à proprement parler inadmissibles, surtout lorsque, comme vous, le seul mandat que l’on détient est celui de député européen élu sur srcutin de liste
    j’ai hâte de vous voir vous présenter à une élection au suffrage universel direct
    j’ai quitté le ps, et ce n’est pas avec des gens comme vous que je m’y réinscrirais
    plutôt que de critiquer vos « camarades », vous feriez mieux de mettre en valeur les impostures du Président de la République dont l’élection est en frande partie due à des agissements comme ceux auxquels vous vous adonnez comme beaucoup d’autres
    pour qui avez vous finalement roulé si ce n’est pour l’UMP ? et croyez-vous sérieusement que votre comportement actuel
    permettra de remettre la gauche en ordre de marche
    En tout cas, sachez que votre comportement passé et actuel a été dommageable à moi comme à beaucoup d’autres français qui étions en droit d’attendre un minimum de solidarité – sans même parler d’élégance- de votre part
    marc

  37. Baptiste dit :

    Madama lienemann je suis scandalisé par vos propos.Je tiens d’abord à dire que je construis ma critique en faisant fis du fait que je soit un fervent soutien de ségolène royal.Mais en tant que militant je me sens insulté car j’ai voté pour mme royal et je l’ai soutenu.Insinuriez vous 60.60 pourcent des socialistes sont icapables de reflechir et qu’ils ont fait un mauvais choix.Vous devriez avoir honte il y a des milliers de personnes qui croient en ségolène royal et je me sens insulté.
    C’est lamentable de voir que plutot que d’avoir des discussions et des debats constructifs vous preferiez deverser votre flot d’injures envers l’ex-candidate mais envers des milliers de militants et sympathisants.Sachez également que j’ai voté NON au RCE mais je soutiens madame royal.
    Et je dois dire que j’apprécie bcp de voir que je ne suis pas le seul à penser ceci et que nous sommes nombreux à etre revulser par votre comportement haineux vulgaire et meprisant.Madame royal à rassemblé 9.5 millions de voix et jospin 4.5millions en 2002.
    Depuis mitterand il s’agit de la personne qui à le plus réuni de voix sur son nom au sein du ps.
    Alors je pense que vos récits ne sont que la manifestation d’une affreuse jalousie car nulle part vous ne parler du fond et nulle part vous n’exprimez votre desaccord.
    Reconstruire le PS de maniére collective serait une excellente chose mais vous preferez vomir vos injures et vos propos vides de sens dans un livre sans intêret aucun.
    Madame lienemann, vous m’écoeurez, et ve n’est pas grâce à vous que je suis socialiste.
    La jalousie et la mechanceté gratuite c’est vilain madame lienemann.

  38. Vive la sociale dit :

    Réponse à BATISTE, le cupidon de ROYAL,
    Alors pour le coup, toi tu parles du fond, en gros MNL elle est méchante et elle est jalouse….na et na…
    Elle dit du mal de notre petite maman ROYAL .. oh je suis fâché méchante MNL …
    Visiblement, tu n’a pas lu le bouquin. Il évoque clairement des positions politiques.
    (on est d’accord ou pas, c’est un autre problème)
    Mais comme MNL mais en cause l’attitude de maman ROYAL, alors la, c’est pas bien du tout na..
    Avec de nombreux fans de ROYAL, il y a une infantilisation du débat politique. Du jamais vu ….au PS… On s’engueulait bien c’est vrai, mais on parlait idées..
    Nous sommes nombreux au PS et plus généralement à GAUCHE à considérer que cracher sur les positions sociales contenues dans le projet du PS a été une erreur politique majeure.
    (ce dit projet voté par ROYAL et 80% des adhérents, encore mieux que les 60,60%…)
    On est nombreux au PS a penser que draguer le MODEM est une trahison….
    On n’est peut être pas majoritaire, mais on le dira et on le criera fort…car jusqu’au preuve du contraire c’est la ligne du parti. La candidate elle n’est que la porte parole d’un proget. C’est cela le respect du parti et des adhérents. Les proposition des dindons de désirs d’avenir on s’en tape….
    Le respect c’est pas ; je suis investit je fais ce qui me plait……votre projet je m’en contre balance….
    Au passage arrête de croire que les voix de ROYAL du deuxième tour sont la récompense de ses valeurs… regarde autour de toi.. plein de gens (pas tous ne soyons pas trop cruel) ont votés CONTRE SARKOZY.
    La seule chose qui me différencie de MNL, c’est quel a encore le courage de se battre au PS.
    Moi, cela commence à me courir…je déteste les sectes avec en prime le culte de l’adoration d’une ROYAL qui défend des idées un jour et crache dessus le lendemain (exemple le SMIC)
    Ps : BRAVO MNL, ton courage m’épate… moi je pense de plus en plus partir du PS ..je préfère l’action syndicale (des glands qui se battent pour une revalorisation des salaires… les nuls …)

  39. La Chaloupe dit :

    Extrait d’un article sur un blog ami :
    Je vous invite également à lire très attentivement l’ article de Marie-Noëlle Lienemann dans Marianne du 25 août, pages 34/35. Cet article est le lancement de son «livre» intitulé Au Revoir Royal.
    (Le nom de la candidate devait absolument apparaître sur la couverture. Il fait vendre. Qu’ aurait valu un titre du genre: Moi, Marie-Noëlle Lienemann… ? )
    Cet article est l’ exemple même de l’ analyse «à deux balles», sans intérêt autre que régler ses comptes.
    Je vous la résume afin de vous éviter d’ acheter le magazine comme le «livre»:
    1- «Ségolène Royal a tenté d’ être candidate en 1995».
    Oui, et alors ?
    2- «Ségolène Royal s’est toujours située aux marges de la politique classique».
    Encore heureux si l’ on considère Marie-Noëlle Lienemann et d’ autres comme exemplaires de la «politique classique» : défaite en 1988; déroute en 2002…
    3- «Ségolène Royal n’ a pas abordé les sujets qui fâchent : mondialisation, chômage, logement».
    Si, et Ségolène a aussi tenté d’ aborder d’ autres sujets qui fâchent : ordre, sécurité, famille, nation…
    Mais les Marie-Noëlle Lienemann et autres en ayant fait des «sujets de droite» depuis des années, c’ est sur ces thèmes là, entre quelques autres, que l’ élection a été perdue.
    Madame Lienemann, enfermée dans les dogmes, n’ a pas encore compris qu’ il n’ y a pas de «sujets de droite» mais seulement des solutions de droite ou de gauche, à condition évidemment d’ aborder ces sujets-là !
    Marie-Noëlle Lienemann devrait aussi s’ interroger sur le fait que plus de 40% des ouvriers et employés ont voté Sarkozy au second tour de la présidentielle…
    4- «Julien Dray a convaincu François Hollande d’ éjecter Fabius».
    Les militants avaient majoritairement choisi le OUI au référendum européen.
    Laurent Fabius s’est situé en marge de la volonté des militants. Qu’ il assume les conséquences de ses choix.
    Quant à l’ argument consistant à affirmer que Laurent Fabius avait su «surfer» sur la volonté des français (qui ont voté NON), c’ est ne pas lui faire le procès que Marie-Noëlle Lienemann fait pourtant à Ségolène Royal quand elle affirme que la candidate socialiste surfe sur l’ opinion…
    5- «Ségolène Royal se fait rectifier les dents en 2005».
    On atteint là les sommets de l’ analyse politique. Faut-il commenter ?
    6- «Marie-Noëlle Lienemann affirme: je n’ aime pas trop évoquer la vie privée des hommes et des femmes politiques».
    C’ est bien, mais évidemment , Marie-Noëlle consacre le plus long paragraphe de son article à la vie privée de Ségolène Royal, paragraphe qui aurait sa place dans Closer ou Paris-Match. Un «grand» moment de «littérature» !
    7- «On peut se prétendre de gauche sans jamais s’ opposer à la société de marché ? » :
    Une réflexion qui montre bien l’ aveuglement de nos camarades, autoproclamés «gauche du PS».
    Quand comprendront-ils qu’ il s’agit moins de s’ opposer à la société de marché que de proposer des solutions permettant d’ en amortir les effets néfastes aux catégories sociales les plus en difficultés ?
    Suit une brève analyse de la situation internationale dont j’ ai gardé le meilleur :
    «La Chine se développe au détriment du pouvoir d’ achat et des conditions de travail et de vie de leurs peuples».
    Il est vrai, chère Camarade Lienemann, que l’ on vous a rarement entendu lorsque ce même peuple chinois crevait de faim et de peur sous le «communisme à l’ ancienne» que vous appelez certainement de vos voeux…

  40. VIPERE lubrique dit :

    Réponse d’un communise marxiste léniniste tendance canard laquée.
    Au message de la vipère lubrique La Chaloupe (du Yang Tsé Kiang)
    La CHALOUPE ton raisonnement prend l’eau …
    Pour toi c’est simple il y a des solutions de droite ou des solutions de gauche
    fort très fort …un peu bateau ta pensée. Grand timonier
    Mais comme le disais CONFUSUIS, en fait il y a surtout un gros problème à GAUCHE !!!
    .
    .A propos, La CHALOUPE depuis que qui soutient ROYAL, tu n’a jamais pensé a changer ton pseudo en La GALERE……
    Plus sérieusement MNL votre livre est plutôt pas mal (j’en en lu les 2/3),
    mais pour débattre avec les idolâtre de ROYAL bon courage….moi je renonce

  41. baptiste dit :

    Je respecte entiérement le fait que vous ne soyez pas d’accord avec moi .Je respecte également le fait que vous ayez des desaccord de fond avec madame royal mais cela dit , j’ai tout de même l’impression que vous avez du mal à digerer le fait qu’elle soit soutenue par bcp de personnes.
    Vous êtes en desaccord idéologique et vous auriez tort de vous taire .Vous avez raison de vous exprimez, et c’est une bonne chose de discuter et d’echanger avec vous.
    Mais svp, ne dites pas que nous idolatrons madame royal.Nous la soutenons non pas juste pour l’image d’icone et de madonne iconoclaste qu’elle représente comme on a pu l’entendre mais j’ai pris assez de recul pour dire que je la soutiens parce que jeme retrouve dans ses discours et ses prises de position.
    Que vous ne soyez pas d’accord c’est une chose mais pourquoi votre opinion serait legitime et non la notre.Pourquoi feriez vous preuve d’un sens critique et d’une réelle opinion politique et pas nous.
    Pourquoi serions nous des étres depourvus de pensée de reflexion et de remise en cause.Notre choix est le fruit d’une reflexion et non celui d’une adoration inconditionelle.
    Je maintient que la critique ne me dérange pas qd elle est constructive mais là, il s’agit d’une critique gratuite.
    Comme il l’a été dit predemment, certaines lignes de ce livre sont purement vides de reflexion politique.
    Donc, je trouve votre livre MNL purement degradant pour la politique et pour le PS .

  42. Kandhoma dit :

    C’est triste de constater la confusion incroyable de certains esprits. Quand on lit par exemple:
    « La haine des ségolâtres de désir d’avenir contre la gauche du parti ». ou bien que les nouveaux adhérents n’ont aucune conscience politique et infantilisent les débats qui jusque là planaient tellement haut dans les hémisphères cérébraux(… qu’ils se sont égarés on ne sait où). Et quand ils n’infantilisent pas, ils sont introuvables dans les AG J’ai plutôt entendu le récit de personnes qui n’avaient pas le droit de parler ou étaient marginalisées dans certaines sections; ça ne donne pas envie de revenir, ou cela donne envie d’aller dans une section, un peu moins sectaire.
    Enfin il est certain qu’en qualifiant d’emblée de forcenés ou de retardés mentaux tous ceux et toutes celles qui ne renient pas leur vote en faveur de la candidate socialiste, le débat s’avère limité… Que comptez vous faire en tenant ce genre de propos?
    D’autre part, était-il impossible à Madame Lienemann d’ exposer son analyse sans provocation, dans un but vraiment constructif ? le titre qu’elle a choisi ou accepté, peu importe, est à lui seul évocateur. A quand le tamis salutaire de Socrate, à savoir les 3 critères du bien, du beau et du bon avant d’ouvrir la bouche ou d’écrire sa pensée? Quand les têtes soi-disant pensantes l’appliqueront pour eux-mêmes, alors oui, le discours politique aura retrouvé sa hauteur et sa force de persuasion, la gauche aura alors quelqu’avenir.

  43. DN dit :

    Pourquoi tant de haine ? il n’y a pas besoin d’avoir de grandes connaissances psychanalytiques pour saisir la subjectivité de vos propos…
    Pour faire évoluer les choses, il faudrait déjà être crédible avec des propos équilibrés, respectueux et intéressants sur le plan programmatique.
    J’ai honte pour vous et ce serait minable de croire que votre peu d’audience chez le plus grand nombre des militants vienne uniquement des « ségolâtres », dont je ne suis pas d’ailleurs.
    Si vous voulez être « entendue » essayez de diminuer l’approche violente type « règlement de compte personnel » qui est ce qui apparaît en priorité….

  44. DN dit :

    Pourquoi tant de haine ? il n’y a pas besoin d’avoir de grandes connaissances psychanalytiques pour saisir la subjectivité de vos propos…
    Pour faire évoluer les choses, il faudrait déjà être crédible avec des propos équilibrés, respectueux et intéressants sur le plan programmatique.
    J’ai honte pour vous et ce serait minable de croire que votre peu d’audience chez le plus grand nombre des militants vienne uniquement des « ségolâtres », dont je ne suis pas d’ailleurs.
    Si vous voulez être « entendue » essayez de diminuer l’approche violente type « règlement de compte personnel » qui est ce qui apparaît en priorité….

  45. VL dit :

    à DN pardon des haines
    Dans le style haineux et superficiel, tu est un champion….
    Je viens de lire le bouquin de MNL, il contient plein de pistes programmatiques
    Bravo…
    J’adore les gros malins qui la jouent :
    Moi gentil, toi méchante
    Moi parle au non de la majorité, toi toute seule.
    Dons moi raison, toi toute nulle.
    Super….. en somme du ROYAL pur sucre.
    Car effet DN n’est ni minable, ni subjectif, et encore moins Ségolatre, une paille.

  46. Julot dit :

    A tous,
    -MNL a multiplié les réunion durant la campagne même si Royal n a pas pris la peine de l appeler pour bénéficier de ses connaissances sur le logement par exemple (mieux vaut la jouer solitaire et dire des conneries…c était quoi les propositions de Royal en matière de logement?).
    – MNL elle est méchante? C est quoi ces arguments? Royal qui balance que Hollande la trompe le soir où ce dernier pouvait tirer un peu de gloire du relatif bon score du PS aux législatives c est pas méchant c est vicieux. Et pour être aussi niais que vous dans l analyse je dirais » il n y a que la vérité qui blesse »
    -Baptiste: c est beau cette objectivité…mais votre analyse partisane tend à prouver votre très grande subjectivité
    – par idolatrer on entend supporter quelqu un de manière inconditionnelle voire irraisonnée. car je n ai pas encore vu beaucoup de soutiens de Royal expliquer les erreurs ou les limites de la campagne si ce n est « c est de la faute des éléphants ». Arrêtez un peu ils ne pèsent plus rien selon vous donc n ont pas beaucoup influencé la campagne. Et si Ségolène avait un peu consulté et collaboré plutôt que d agir sans réflechir et en tentant des coups les éléphants auraient pu lui faire des remarques en privé. sauf que n ayant aucun contact avec la candidate ils n ont eu que les medias pour mettre en garde.
    – et Lienemann parle aussi pour les 40% de personnes qui n ont pas voulu de Royal. d ailleurs j ai l impression qu ils sont de plus en plus nombreux à ne plus en vouloir

  47. baptiste dit :

    Je tiens aussi à ajouter contairement à ce que j’ai lu que je reonnais les erreurs de la campagne.
    Elles sont multiples et outre le fait que sarkozy soit un excellent communiquant et tres bon orateur, il y a eu de nombreuses erreurs.De la part du ps bien entendu mais aussi et c’est vrai de la part de madame royal elle même qui n’a pas su ecouter tt le monde et qui s’est montrée vague sur certains sujets.
    Les erreurs de madame royal, nous les reconnaissons mais nous pensons à l’avenir.
    Nous voulons construire un projet credible et alternatif à la politique libérale et destructurante du president de la République.
    Pour nous, ségolène royal est la plus à même de porter ce projet malgré les erreurs commises.
    D’ailleurs personne ne croit plus en un politique lorsqu’il commet des erreurs car ils en commettent tous et ce sont ces erreurs qui nous permettent d’avancer et de progresser¨, même si elles nous ont couté cher .
    Je ne veux pa dire à nouveau ce que j’ai dit precedemment mais je trouve qu’il est plus utile de s’atteler à la reflexion collective que de privilegier les remords personnels.C’es pourquoi je suis choqué par les propos de MNL qui sont dégradant pour la politique et pour le PS.
    De plus, certaines informations de ce livre sont, comme l’ont dit certains internautes, assez légére.
    Madame royal s’est fait refaire les dents en 2005 et, une femme trompée qui est au courant de l’adultére préfére le garder pour elle même : on n’est pas réellement face à une réelle reflexion politique.
    En ce qui concerne le debat de fond.
    Engagez le donc, en discutant avec nous du pacte presidentiel de 2007 et du futur programme de 2012 ainsi que du projet socialiste en construction.
    Ce sera tjrs mieux que, je soutiens royal, pas moi mais pas MNL non plus, moi c’est MNL !!! ETC

  48. baptiste dit :

    DE plus j’ai l’impression que on peut faire des erreurs on peut se tromper mais pas ségolène royal, elle elle n’a pas le droit.
    Vous direz encore que je l’idolatre etc etc… mais sachez que ségolène royal à un trés grd mérite.
    SI 85pourcent des gens ont voté c’est pour de multiples raisons, peur de sarkozy, sentiment d’une échéance tres importante, sentiment d’être concerné par les enjeux et les debats etc…
    Mais ségolène royal à reussi a redonner confiance aux jeunes de banlieues.Ils y ont cru et bcp y croient encore, car tout ces jeunes de banlieues d’origine immigrée, de cultures, d’origines et de conditions différentes.Mêmes les caids,les gros bras :nous on soutient à fond madame royal parcequ’elle va nous proteger et elle va nous sortir de la merde ds laquelle on est !!

  49. Marc dit :

    Baptiste tu as vraiment une vision caricaturale: tous les jeunes de balieue n ont pas besoin d une aide: ils veulent juste les mêmes chances que les autres rien de plus? Aide ça fait penser qu ils sont inférieurs et ont besoin d un coup de pousse pour être compétitifs sur le marché de l emploi. IL faudrait juste dire que la règle d égalité et de droit doit être appliquer pour tous et sanctionner très durement les patrons qui font de la discrimination à l embauche: collez leur une forte amende et vous allez voir. Donc ces jeunes se sont massivement abstenue au second tour preuve que si ils sont venus c est avant tout pour voter contre Sarko et quand ils ont vu que Royal ne fisait pas le poids ils ont laché prise. Royal n a jamais réussi à les convaincre sur son programme ou ses idées en fait sinon ils auraient perpétué le mouvement au second tour…

  50. Il ne faut pas s’étonner de ce qui s’est passé à La Rochelle. J’étais personnellement furieux lorsque j’ai découvert le titre de votre livre, une insulte à tous ceux qui se sont investis derrière la candidate socialiste à la présidentielle. Lorsque je suis arrivé à l’université d’été, j’avais la ferme intention de vous dire tout le mal que je pense de votre attitude destructrice. C’est un « fabiusien » plus intelligent que les autres qui m’a fait comprendre qu’il ne servait à rien de répondre à la provocation. Toutefois, je tiens à vous le dire ici : « Au revoir Mme Lienemann », je ne crois pas que le PS ait encore besoin de vous.

  51. Marco dit :

    Emmanuel,
    Tu juges d un livre uniquement à sa couverture et c est ton choix mais évite de tirer des conclusions du genre « ceux qui ne sont pas d accord dehors! » car ça ne fait que me conforter dans l idée que les partisans de Royal sont extrêmes voire fascisants sur les bords. J en ai un peu assez de tout ça: Lienemann écrit un bouquin: ou on parle du fond ou on se tait et on continue chacun de son côté. Aux dernières nouvelles c est Royal qui crée un parti parallèle avec cotisation. Tes réflexions ne sont donc pas très constructives. Que penses tu des propositions programmatiques de MNL?

Copyright © 2012 Marie-Noëlle Lienemann. Tous droits réservés.