Dans les médias, Europe, La gauche, Politique

« Européennes : le PS doit sortir de l’ambiguïté, selon la sénatrice Lienemann » – Le Figaro, le 8 septembre 2018

 – Mis à jour   – Publié 

La sénatrice PS Marie-Noëlle Lienemann a souhaité samedi devant la presse à Marseille que la direction du parti socialiste sorte « de l’ambiguïté » à l’approche des européennes. Mme Lienemann, s’exprimant en marge des universités d’été du club « Nos causes communes », a cité quatre points.

« Premièrement, est-on un parti de centre-gauche ou un parti de gauche ? »; un parti qui se voit en « appoint de gauche au macronisme » ou un parti « contre Macron », et qui « pourrait faire alliance avec (Jean-Luc) Mélenchon ? », s’est-elle demandée.

« Deuxièmement, c’est le rapport à l’Europe. Est-ce qu’on considère aujourd’hui qu’on va mener une campagne sur le thème : «comme on est européen, on continue comme avant avec un peu plus de social ?» ». Pour Mme Lienemann, le parti devrait au contraire se dire en désaccord avec la stratégie du Parti socialiste européen et refuser par avance son « spitzenkandidat » (son candidat pour diriger la commission européenne, désigné en décembre).

Troisièmement, il faut dire « non au retour de François Hollande », a-t-elle soutenu.

Enfin, la sénatrice réclame « l’unité des forces de gauche », et pas seulement sur la question du glyphosate, de l’accueil des migrants ou de l’égalité hommes/femmes, comme l’a proposé Olivier Faure à La Rochelle fin août, mais aussi sur la politique économique de l’exécutif.

« On demande (à la direction) qu’il y ait des inflexions », a dit Mme Lienemann, qui anime avec le député européen Emmanuel Maurel le courant L’Union et l’espoir (gauche du PS). « L’objectif qu’on s’est fixé, compte tenu de l’urgence politique, de ce que fait Macron, de la progression des mouvements d’extrême droite nationaliste partout en Europe, c’est qu’en 2022, on arrive avec une candidature de préférence unie pour que le gauche soit présente au 2e tour, et qu’elle soit en capacité de battre Macron », a de son côté expliqué M. Maurel.

Copyright © 2012 Marie-Noëlle Lienemann. Tous droits réservés.