Dans les médias, Europe, Politique

« On change les têtes mais on n’a aucun changement d’orientation politique de l’Union européenne » Public Sénat

MERCREDI 03 JUILLET 2019 À 17:15 par François Vignal – Public Sénat

C’est peu dire que Marie-Noëlle Lienemann n’apprécie pas vraiment le résultat des négociations entre chefs d’Etats européens. « On change les têtes mais on n’a absolument aucun signe de changement d’orientation politique de l’Union européenne. Et on peut même s’inquiéter des signes politiques avec la nomination de la présidente de la commission européenne. Ça renforce l’Allemagne dans le dispositif ». Principal grief, selon la sénatrice GRS (Gauche républicaine et socialiste) : « C’est une personnalité très pro Etats-Unis, très atlantiste, très anti-Russe, ce qui présage mal du rôle qu’on attend de l’Europe, d’être acteur de l’équilibre entre Est et Ouest ».

Autre constat de Marie-Noëlle Lienemann : « On recycle des personnalités qui sont contestées dans leur pays. Ursula von der Leyen était considérée comme la moins bonne ministre du gouvernement Merkel. Et Charles Michel a non seulement fait alliance avec l’extrême droite mais vient d’être désavoué par les citoyens belges ». Seul l’espagnol Joseph Borrell a grâce à ses yeux, « un homme très respectable, homme de gauche. Mais le représentant de la diplomatie n’a pas un poids considérable ». Elle salue tout juste une grande « féminité » dans les postes, mais au fonds, « rien de nouveau sous le soleil. Ou plutôt la pluie. C’est l’état général de l’Europe ».

Copyright © 2012 Marie-Noëlle Lienemann. Tous droits réservés.