Actualités, Questions écrites au gouvernement, Santé Social, Sénat

Production de masques en France – Question écrite au gouvernement – lundi 20 avril 2020

Mme Marie-Noëlle Lienemann attire l’attention de M. le ministre des solidarités et de la santé sur la production de masques en France.

Lors de la conférence de presse gouvernementale du dimanche 19 avril 2020, il a été indiqué – infographie à l’appui – que les capacités de production nationales de masques étaient passées de 7 millions par jour dans la semaine du 30 mars à 8 millions pour la semaine du 14 avril. Cette montée en puissance paraît particulièrement faible dans la période concernée, en décalage avec les intentions annoncées de mobiliser le pays.

Le gouvernement a fixé par ailleurs comme objectif d’atteindre une capacité de production nationale de 17 millions de masques d’ici le 11 mai 2020.
Or dans une infographie, le gouvernement indiquait que nos besoins atteignaient 45 millions par jour. Le différentiel n’est compensé que par le recours à l’importation massive de masques – notamment depuis la Chine – qui monte donc en puissance pour atteindre 81 millions de masques par jour dans la semaine du 14 avril ; rien que cette information traduit notre formidable dépendance à l’extérieur, dépendance notamment vis-à-vis d’un pays – la Chine – dont les zones d’ombre sur la gestion de l’épidémie représentent une menace en soi sur nos garanties d’approvisionnement en cas de « deuxième vague ».

Madame Lienemann demande au gouvernement de bien vouloir lui indiquer précisément les estimations gouvernementales des besoins quotidiens de masques de notre pays, selon le type de protections (chirurgicaux, FFP2, « grands publics ») et comment ces évaluations sont établies au regard des publics concernés (personnels de santé ou intervenants auprès des publics fragiles, travailleurs en activité, usagers des transports en commun et plus généralement l’ensemble de la population), et ce aujourd’hui et à compter du 11 mai. De la même manière, il paraît nécessaire d’avoir une estimation sur notre capacité à permettre un accès aux masques pour tous les habitants, cette dernière option devant être sérieusement préparée. Rendre public ces besoins et la façon dont notre pays y répond est indispensable pour nos concitoyens qui demeurent très inquiets non seulement des conditions de réussite de notre lutte contre cette épidémie mais aussi de la sortie progressive du confinement.

Madame Lienemann demande enfin au gouvernement de bien vouloir lui indiquer, en plus de ces estimations, les entreprises françaises mobilisées pour la production de masques et celles qui devraient l’être, ainsi que les mesures qu’il compte prendre pour atteindre une production suffisante pour répondre à ces différents besoins et en particulier pour garantir une autonomie nationale de production de masques nécessaires à la fois aux besoins quotidiens et à la reconstitution de stocks dans la durée.

Copyright © 2012 Marie-Noëlle Lienemann. Tous droits réservés.