Actualités, Santé Social

Reclassement salarial des orthophonistes hospitaliers

obpic1iBJUdJ’ai écrit ce jeudi 7 décembre 2017 à Madame Agnès Buzyn, Ministre des solidarités et de la santé, pour défendre le nécessaire reclassement salarial des orthophonistes hospitaliers.

Retrouvez le ci-dessous.

* * *

Madame la Ministre,

Je me permets de vous écrire aujourd’hui pour attirer votre attention sur la nécessité de revaloriser sérieusement la situation des orthophonistes en milieu hospitalier.

À juste titre, les orthophonistes demandent la reconnaissance de leurs compétences, de leurs diplômes et de leurs rémunérations dans la Fonction Publique Hospitalière.
Le décret n° 2017-1259 du 9 août 2017 portant dispositions statutaires relatives aux personnels de rééducation de catégorie A de la fonction publique hospitalière a reclassé les orthophonistes hospitaliers à des niveaux salariaux équivalent à Bac+2/3 qui ne correspondent pas à leur niveau de qualification qui est de Bac + 5.
Ce reclassement n’est toujours pas à la hauteur du niveau de compétences, d’autonomie et de formation de ceux-ci.

Ce décret ne règle en rien les difficultés d’attractivité des postes d’orthophonistes. En l’absence de juste reconnaissance de leurs diplômes et de réelle revalorisation, les orthophonistes sont de moins en moins nombreux à choisir la voie hospitalière et ces postes manquent dans nos hôpitaux où pourtant leur intervention est de plus en plus sollicitée.

C’est donc la qualité des soins et des indispensables rééducations qui sont menacées. Cette situation pose aussi la question de l’égalité de tous à l’accès
aux soins d’orthophonie. Il convient aujourd’hui de prendre acte qu’il n’est plus possible de proposer à cette profession des pis allers : d’ores-et-déjà, il
paraît évident que seule une grille équivalente à celle des autres professions de la fonction publique de même niveau de qualification pourra être acceptée par les représentants des fonctionnaires au sein du CSFPH.

De plus ce décret fut pris sans concertation avec les représentants de la profession.

C’est pourquoi je vous demande de bien vouloir m’indiquer quelles dispositions et initiatives vous comptez prendre afin de renouer le dialogue avec les représentants syndicaux de la profession, quelles solutions vous pensez proposer afin de garantir un égal accès de tous nos concitoyens aux
soins d’orthophonie et une juste rémunération des praticiens.

Restant à votre disposition, je vous prie de bien vouloir agréer, Madame la Ministre l’expression de mes respectueuses salutations.

Marie-Noëlle Lienemann
Vice Présidente du Sénat,
Sénatrice de Paris

Copyright © 2012 Marie-Noëlle Lienemann. Tous droits réservés.