Primaires

Semaine de l’éco – vendredi 6 janvier 2017 – Trump, le protectionnisme – L’économie dans la primaire de gauche

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
 mnl_france24_06-01-2017Semaine de l’éco sur France 24, le vendredi 6 janvier 2017

émission animée par Stéphanie ANTOINE

NOS INVITÉS :
  • Marie Noëlle Lienemann, Sénatrice socialiste de Paris
  • Philippe Manière, PDG de Footprint Consultants
  • Guillaume Grallet, Journaliste

Après General Motors et Ford, Donald Trump s’en prend à Toyota. Le président américain élu menace de taxer le constructeur japonais s’il ne renonce pas à construire une usine au Mexique. Quels seront les effets de cette politique protectionniste agressive aux États-Unis et dans le reste du monde ? Trump a-t-il vraiment fait plier Ford qui a renoncé à délocaliser au Mexique ? Ou le constructeur américain a-t-il simplement profité de l’occasion pour abandonner un projet jugé peu favorable ?

Les candidats à la primaire de la gauche promettent tous de lutter contre le chômage et d’accroître le pouvoir d’achat, mais que valent leurs programmes économiques ? Manuel Valls défend le bilan du gouvernement mais prône un retour à la défiscalisation des heures supplémentaires et un revenu décent, différent du revenu universel proposé par Benoît Hamon. Arnaud Montebourg met l’accent sur le « Made in France ». Et tous tirent à boulet rouge sur la « purge Fillon ».

Également dans cette émission, nous revenons sur la French Tech au CES de Las Vegas, le plus grand salon annuel de l’électronique et des nouvelles technologies avec cette année  275 start-up françaises.  Michel Sapin, ministre français des Finances, Axelle Lemaire, ministre du Numérique mais aussi François Fillon ont également fait le déplacement. Comment expliquer un tel succès des jeunes pousses tricolores ?

LES DERNIERES VIDÉOS

COVID 19 : les Français qui le souhaitent doivent pouvoir être vaccinés !

Réforme du CESE : pourquoi nous rejetons le texte du gouvernement et de l’Assemblée nationale…

Réforme du CESE : une occasion manquée ! Vite, une 6ème République !