Logement

Le logement procède de la solidarité nationale !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Le 2 mars 2021, à la demande du groupe « Les Républicains », le Sénat débattait en séance du thème « Construire plus et mieux en France ». J’intervenais au nom du groupe des Sénateurs Communistes Républicains Citoyens et Écologistes pour rappeler les raisons pour lesquelles la construction de logements à prix abordables et sociaux a ralenti et surtout que le logement procède d’abord et avant tout de la solidarité nationale.

Compte rendu analytique des débats :

« Surprise : la stratégie bas carbone est fondée sur des hypothèses de baisse démographique continue… donc de baisse du volume de constructions neuves jusqu’à 2050. Mais nous y sommes déjà ! La production n’a pas attendu le Covid pour chuter. Et dans le même temps, les coûts et les prix continuent d’augmenter.
Or nous avons massivement besoin de logements sociaux et de logements à prix abordables. Pour cela, il faut des aides à la pierre et une régulation des prix.
Les maires qui veulent construire ne doivent pas être bloqués. (On renchérit à droite.) Pour cela, il faut compenser l’exonération de taxe foncière sur les propriétés bâties (TFPB) à un taux sérieux et non à 3 % comme aujourd’hui ! (Applaudissements sur les travées du groupe Les Républicains)
À 50 %, cela ne représenterait que 200 euros par logement et par an.
Le logement procède de la solidarité nationale ; ce n’est pas aux collectivités territoriales de payer ! (Applaudissements à gauche) »

LES DERNIERES VIDÉOS

50 ans après le manifeste des 343, beaucoup reste à faire en France

Première soirée de débat sur le projet de loi « séparatisme »

Il faut une stratégie de confinement territorialisé