COVID

« Sortie de la crise sanitaire » : il est temps de stabiliser les emplois !!!

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Hier soir, lors de l’examen du projet de loi sur la gestion de la « sortie de la crise sanitaire », j’ai dénoncé la volonté du Gouvernement et de la droite de maintenir des dispositions renforçant la précarité des salariés et les dérogations pour négocier des contrats courts.

La loi du 17 juin 2020 prévoit la possibilité de déroger par accord d’entreprise à la limite de deux renouvellements de contrats courts, alors que ce n’était possible que dans le cadre d’une convention collective. Les salariés, déjà affectés par la crise sanitaire, vont subir une précarisation accélérée. La crise sanitaire ne saurait être l’occasion de modifier le code du travail.

C’est une erreur stratégique du Gouvernement de croire que l’on peut garder les emplois et les compétences en précarisant. J’ai vu des CDD de quatre heures par semaine !
Je peux envisager des négociations pour plus de souplesses au niveau de la branche, mais comment croire que le rapport de forces soit équilibré au sein de l’entreprise ? Oui, il y a des chefs d’entreprise vertueux… Mais ceux-là n’abusent pas des contrats courts. L’économie vulnérable, instable que les Libéraux ont installée, dans le bâtiment ou la restauration par exemple, n’attire plus les Français tant les emplois y ont été précarisés. Il est temps de stabiliser les emplois, plutôt que d’aider des entreprises qui, sitôt l’aide reçue, oublient leur contrat avec la Nation.

LES DERNIERES VIDÉOS

Il faut faire reculer les nouvelles féodalités !

Le Fil rouge d’Allons Plus Loin – 12 mai 2021

Génération 81 : qu’en reste-t-il ?