Actualités, La gauche

des élus s’engagent pour le rassemblement de la gauche & des écologistes : faites signer cet appel

Marc_Vuillemot (2)Pétition pour un « Appel des territoires » aux dirigeants de la gauche et l’écologie

CETTE « PÉTITION » S’ADRESSE AUX MAIRES ET ÉLUS COMMUNAUX DE LA GAUCHE ET DE L’ÉCOLOGIE POUR LES INVITER À LANCER UN « APPEL DES TERRITOIRES » AUX DIRIGEANTS DE LA GAUCHE ET DE L’ÉCOLOGIE

Je m’appelle Marc Vuillemot. Je suis maire socialiste de La Seyne-sur-Mer, une ville de 65.000 habitants, dans le département du Var, en région Provence-Alpes-Côte d’Azur. La majorité municipale de ma commune — la deuxième de ma région par sa population, après Avignon, à être animée par une « équipe de gauche » — se compose d’élus du PRG, du PS, du MRC, d’EELV, du PCF et du NPA, sans hégémonie d’aucune de nos sensibilités. D’autres partis de gauche, du régionalisme solidaire et de l’écologie, sans y participer, les soutiennent et les accompagnent.

Cette majorité a la particularité d’agir dans un environnement territorial où ne siège, y compris dans les minorités, plus aucun élu de gauche, ni au conseil départemental, ni au conseil régional, tandis que l’extrême-droite occupe de plus en plus de sièges, et pas des moindres, et que s’accroît sa porosité de pensée et d’action avec la droite jadis républicaine.

Mais je reprends espoir après le vote du 29 janvier. Comme annoncé, j’ai voté pour Benoit Hamon.

Les électeurs qui se sont déplacés lors de la primaire citoyenne des socialistes et de leurs alliés ont clairement dit à mon parti, le PS, qu’il fallait qu’il revienne aux fondamentaux de la « République sociale » de Jaurès. Mon parti doit maintenant entendre ce message. Les autres organisations politiques qui se sentent aussi peu ou prou héritières des pionniers de ce courant de pensée ne peuvent non plus y être sourdes.

C’est pourquoi je lance un appel à tous mes collègues maires et élus locaux des quatre coins de France se revendiquant de l’écologie et de la gauche — au sens large — afin d’unir nos voix pour appeler nos partis et mouvements à retrouver un langage commun. Il nous faut dépasser les postures, penser à aujourd’hui pour les Français plus qu’à après-demain pour nos appareils, confronter nos projets pour en mesurer les différences et surtout les convergences, afin d’avancer vers un horizon partagé. La réalité locale le prouve tous les jours : c’est en étant unie et fidèle à ses valeurs que la gauche gagne la confiance du peuple.

Car la majorité de celui-ci est faite de salariés, de chômeurs, de petits et moyens entrepreneurs, et plus largement de tous ceux qui se reconnaissent dans les idéaux portés dans « Les Jours Heureux », le programme du Conseil National de la Résistance. Cette majorité de citoyens, qui retrouvé de la voix dimanche, n’en peut plus de devoir choisir entre droite et extrême-droite aux seconds tours des élections.

Dans le contexte mondial du moment, le pire peut arriver. Pas besoin de faire de dessin. L’histoire du Monde du siècle dernier suffit à éclairer sur le risque que courent la République du pays des Lumières, dès lors que se remettent à souffler les vents mauvais du populisme et du rejet de l’autre dans une Europe qui se fragilise.

C’est aussi à nous, les élus de la démocratie de proximité, d’appeler à l’échelle nationale au même rassemblement de raison, de coopération, de pugnacité et souvent de combat face à la rigueur qu’impose la finance que celui qui nous anime dans nos communes.

J’invite donc mes collègues élus communaux radicaux, socio-démocrates, socialistes, républicains-citoyens, écologistes, régionalistes solidaires, communistes, insoumis, anticapitalistes, des villages, des villes et des métropoles de France, à lancer ensemble un « Appel des territoires » portant un message simple qui pourrait être :

« APPEL DES TERRITOIRES » AUX DIRIGEANTS DE LA GAUCHE ET DE L’ÉCOLOGIE
« Dirigeants de tous les mouvements de la gauche et de l’écologie, comme nous le faisons dans les communes, petites et grandes, que nous administrons, parlez-vous, recherchez les convergences, offrez ensemble aux Français un projet républicain d’avenir social et écologique pour les élections présidentielles et législatives. »

Si vous vous retrouvez dans cet appel pour le lancer avec moi, et si vous souhaitez participer à son lancement — que je souhaite collectif —, merci de me le faire savoir en répondant à cette « pétition » et, si besoin, en proposant d’amender le petit texte de l’appel en rédigeant un commentaire.

Lorsqu’il sera finalisé, après allers-retours et intégration de vos amendements, je vous l’adresserai pour validation ultime et cosignature. Il y a urgence. L’unité ne peut attendre.

Marc Vuillemot
Maire de La Seyne-sur-Mer (Var)

Signer la pétition

Copyright © 2012 Marie-Noëlle Lienemann. Tous droits réservés.