Dans les médias, Economie Emploi, Politique

« Ça fait des années que je me bats pour rendre l’école obligatoire » – LCI, mardi 6 octobre 2020


J’étais invitée de l’émission Le Grand Soir sur LCI, mardi 6 octobre 2020 à partir de 22h00. Les autres invités étaient :

  • Yaël Braun-Pivet, députée LREM des Yvelines et présidente de la commission des Lois ;
  • Philippe Laurent, maire UDI de Sceaux (92), secrétaire général de l’AMIF ;
  • Julien Aubert, député LR du Vaucluse.

La lutte contre l’épidémie de COVID-19 :

Il faut des mesures comparables pour des situations comparables. Nous n’avons pas d’études précises sur où sont les clusters ; comment savoir si les bars sont des foyers avérés de contamination, en comparaison d’autres établissements qui restent ouverts ? Les mesures d’accompagnement économiques et financières sont imprécises et plongent les professionnels dans l’angoisse. Enfin le régime juridique transitoire de « sortie d’état d’urgence sanitaire » n’avait pas besoin d’être prolongé. Le régime d’exception qui a été mis en place ne se justifiait pas – nous l’avions déjà dit au moment de la mise en place de l’état d’urgence sanitaire lui-même – car notre droit permet déjà aux pouvoirs publics d’agir face à une telle situation.

Le projet de loi contre le séparatisme :

Gérald Darmanin a tort d’attaquer Jean-Luc Mélenchon comme il l’a fait à l’Assemblée Nationale : son discours sur la République est inattaquable. On voit bien par ailleurs que l’exécutif est embarrassé sur le sujet puisqu’ils se sont vus obligés de changer le nom du projet de loi. Il y a pourtant toute une série de mesures préconisées ici par le Président de la République que nous pouvons approuver : Rendre l’école obligatoire, avec des dérogations extrêmement contrôlées, et pas seulement l’instruction va ainsi dans le bon sens. Mais avoir noyé tout un tas de mesures – certaines intéressantes, certaines moins – dans un semblant d’idéologie pour en faire un pseudo-plan d’attaque, contre un « séparatisme » dont une seule partie de la population est suspectée, est moins pertinent. L’atout qu’il y aurait pour notre pays à revaloriser l’apprentissage de la langue arabe n’a ainsi pas grand chose à voir avec la laïcité, et s’éloigne ainsi de l’objet du projet de loi. On crée de la confusion.

Attaques contre les bénéficiaires du RSA :

Le travail en entreprise était possible dans le cadre du RSA à condition que ce soit dans un parcours d’insertion. L’expérimentation du dispositif « Territoires zéro chômeur de longue durée » doit être renforcée et entendue mais pas dévoyée. Enfin le plan de relance doit se voir adjoint un volet beaucoup plus ciblé de lutte contre la pauvreté, qui est totalement inexistant aujourd’hui.

Copyright © 2012 Marie-Noëlle Lienemann. Tous droits réservés.