Actualités, Santé Social, Sénat

Budget de la Sécu : un texte insincère et qui poursuit les erreurs du passé

Lundi 9 novembre, le Sénat commencera a étudié en séance le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2021.

La crise sanitaire a contraint le gouvernement à revenir partiellement sur la politique de baisse des dépenses de santé. Néanmoins ce changement de politique est circonstanciel et pour LREM comme pour la droite sénatoriale, il faudra reprendre « au plus vite » des mesures d’austérité pour réduire le niveau d’endettement de la Sécurité sociale.

Il y a donc un débat politique sur la politique économique à mener en matière de santé : faut-il maintenir les dépenses de santé avec un plafond ou faut-il libérer les dépenses de santé pour ne serait-ce que rattraper le retard pris depuis des décennies ?

En décidant un reconfinement du pays pour une durée minimale de quatre semaines, le Président de la République, va nécessairement entrainer un nouveau ralentissement de l’économie et par conséquent une moindre rentrée des recettes de cotisations sociales et une augmentation des dépenses de santé liée à la prise en charge des patients.

Ce scénario n’était pas intégré dans le budget de la Sécurité sociale, puisque seule une enveloppe pour l’achat de matériel de protection et le financement d’une éventuelle campagne de vaccination était prévue.

Vous trouverez ci-dessous les amendements que j’ai déposés ou co-signés avec le groupe CRCE.

Amendements déposés et co-signés par Marie-Noëlle Lienemann sur le PLFSS 2021

Copyright © 2012 Marie-Noëlle Lienemann. Tous droits réservés.